Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Campagne électorale au Mali : Soumaïla “Photocopie” Cissé reprend sans gêne la communication de Voodoo et le programme 2013 d’IBK

L’exposé du projet de société fait par le candidat Soumaïla Cissé à l’occasion de la campagne électorale de cette présidentielle 2018, laisse entrevoir d’énormes failles au niveau de la cellule communication de sa direction de campagne. Celle-ci, abonnée au plagiat, n’a rien conçu à son propre label, plaquant du coup tout son programme sur le modèle du candidat président sortant IBK. De nombreuses similitudes décelées entre le projet de société du candidat Cissé et celui 2013 du candidat RPM, n’honorent en rien le copieur mais plutôt l’expose aux critiques de l’électorat malien.

Le peuple malien n’est pas pour autant dupe pour avaler la couleuvre de toute sorte de supercherie. En cette fin de campagne où l’heure est au bilan, l’on est tenté de résumer le tintamarre du candidat Soumaïla Cissé en un copier-coller monté de toutes pièces et servi à des populations pourtant avides du nouveau en terme de projet de société. Quand on critique les actions de son adversaire, la logique voudrait qu’on se démarque de lui à tous les niveaux. Mais visiblement, le candidat qui se veut de l’alternance n’a pas cette façon de voir les choses. C’est le moins que l’on puisse dire au regard de sa communication qui, par le fond  et la forme, a tout sauf son originalité. Des experts internationaux appelés pourtant pour la gestion de ce volet, ont dû donc faire preuve de moindre effort dans l’inspiration, en copiant parfois tels quels les décors des films du candidat Alassane Dramane Ouattara en 2010 (Voodoo) ou encore les thèmes du film “Vivre ensemble” réalisé par Voodoo pour le compte de la Présidence du Mali et diffusé l’an dernier.

Sur le fond du programme politique du candidat Cissé, entre autres similitudes avec le programme IBK 2013, on peut citer le premier pilier par lequel Soumi champion entend consolider les institutions garantes de la constitution et d’une société juste, basée sur le travail et le mérite. Les mesures proposées pour la réalisation de ce projet, notamment le renforcement de la démocratie, l’amélioration de la justice, la modernisation des forces de défense et de sécurité etc., n’ont aucune originalité. Pour preuve, elles sont toutes déjà répertoriées et consignées dans la feuille de route du Gouvernement en fin de mandat.  Elles sont en train d’être mises en œuvre. La déclaration et l’adoption par l’Assemblée Nationale de la Politique Générale du Premier Ministre sous l’impulsion IBK en est la preuve.  En outre, le Président IBK, dans ses AXES prioritaires, a fixé les objectifs à atteindre par le gouvernement en vue de consolider les acquis de son premier quinquennat.

Ensuite, le second pilier par lequel l’opposition veut bâtir une société civile, active, responsable et engagée, apparaît comme une copie conforme de l’AXE 2 du projet de société du candidat président IBK qui est assez édifiant en la matière car il s’agit de promouvoir et de maintenir un climat social apaisé et durable dans tous les secteurs de la vie sociale.  A titre d’illustrations, on peut citer des mesures en cours telles la création et l’ouverture sous IBK de l’Ecole Supérieure de Journalisme, et d’autres aides à la promotion et au développement de la presse, la dotation par le régime IBK des maliens de l’extérieur d’un nouveau siège offrant un cadre de travail fonctionnel et adéquat, le lancement du  Programme National d’Appui à la Migration (PONAM), le renforcement continu des capacités du Ministère chargé des Maliens de l’extérieur. Etc.

La propriété intellectuelle a également fait défaut au niveau de la communication du directoire de campagne de Soumaïla Cissé lorsqu’on se rend compte que le point inscrit en troisième position de son programme à savoir ‘’Travaillons à la croissance d’une économie compétitive, durable, et juste’’, constitue l’image parfaite des réformes économiques en cours. Il s’agit de la politique d’amélioration du climat des affaires au Mali, la responsabilisation et l’implication continue du secteur privé dans les réformes économiques majeures, l’instauration de cadres de concertation Etat/Secteur privé comme la journée de l’entreprise initiée par le CNPM sous l’égide du Chef de l’Etat etc.

De l’analyse du reste du programme concocté par le candidat de l’opposition, il ressort clairement que celui –là qui est ainsi en train de postuler pour la 3è fois à la magistrature suprême de notre pays, semble las de creuser et bêcher afin de sortir un document dont il pourrait revendiquer le droit d’auteur. Il a au contraire opté pour le chemin le plus rapide, celui de puiser l’essentiel dans « ADO SOLUTIONS 2010 », le vaste programme de développement de la République de Côte d’Ivoire élaboré par son Excellence Alassane Dramane OUATTARA pour son élection à la magistrature suprême. Le raccourci utilisé par la direction de campagne du candidat de l’URD est d’autant plus notoire au niveau de la conception de slogan de campagne « Restaurons l’espoir » qui s’apparente fort au « Restaurre Hope » de Barack Obama.

Dans notre devoir d’éclairer la lanterne de nos lecteurs, l’électorat malien se doit de se frotter à ces réalités selon lesquelles le candidat Soumi envie à son bourreau de 2013 encore en face de lui cette année, le groupe Voodoo en charge de la communication du candidat IBK. Ce groupe ayant également décelé le plagiat de Soumi même dans les films de campagne qu’il a réalisés pour le compte du sortant de Koulouba, serait aujourd’hui en train de réussir son coup de 2013 : celui d’avoir su damer le pion à Soumaïla Cissé.

N’Golo BITON

 

La rédaction 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct