Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bocary Treta à propos de l’issue du second tour: ‘‘IBK serait réélu de manière large et confortable’’

Le président de l’Alliance Ensemble pour le Mali (EPM), Bocary TRETA, a partagé hier à son QG de campagne sis à l’ACI 2000, les données de leur centre de compilation des résultats de la présidentielle. Lesquelles certifient que le candidat Ibrahim Boubacar KEITA serait réélu avec une large avance sur Soumaila CISSE, son adversaire du second tour. Il a aussi protesté contre les allégations de fraude avancées par le camp de l’URD en vue de discréditer un processus électoral pourtant jugé transparent par tous.

La messe est dite sur l’élection présidentielle de notre pays, a estimé le président de l’EPM, lors du point de presse qu’il a animé hier mardi en présence des membres de son état-major politique. Celui qui est également le directeur de campagne du candidat Ibrahim Boubacar KEITA, a indiqué, 48 heures après le 2e tour du scrutin de la présidentielle, que leur candidat était très en avance sur son adversaire, Soumaila CISSE en commentant les données compilées à son niveau.
« Concernant les premières tendances du vote du second tour, les résultats issus du système de centralisation de l’Alliance EPM indiquent que le candidat IBK serait réélu de manière large et confortable », a affirmé le directeur de campagne d’IBK sans avancer de chiffres ; ce qui, selon lui, relève du ministère de l’Administration territoriale. Il a par ailleurs précisé, s’appuyant toujours sur le système de centralisation de l’EPM, que le candidat Ibrahim Boubacar KEITA semble se placer « en première position dans la totalité des régions, y compris dans le district de Bamako ».
« Après le 1er tour, six candidats ont annoncé leur choix sur IBK pour le second tour. Une dizaine de candidats ont appelé leurs structures de base de travailler avec les équipes de l’EPM. Ce sont ces efforts qui justifient les tendances auxquelles nous faisons allusion », a expliqué Bocary TRETA.
Toutefois, exprimant son attachement au respect de la loi de la république, il a appelé les partisans de l’alliance à la patience et à attendre les résultats qui seront proclamés par les autorités compétentes. Avant d’ajouter, à l’endroit de l’adversaire, qu’il n’est pas responsable de célébrer une victoire avant la proclamation des résultats par les structures compétentes.
En fait, trois heures après la fermeture des bureaux de vote le dimanche dernier, le camp URD exultait de joie pour la victoire du candidat Soumaïla CISSE. Selon Bocary TRETA, il n’est pas possible seulement « à quelques heures de la fermeture des bureaux de vote d’avoir des données qui peuvent affirmer l’élection d’un candidat ».
Aussi, s’est-il insurgé contre les allégations de fraude qui sont proférées par certains, dans l’objectif de discréditer un processus électoral pourtant jugé transparent par tous.
« L’Alliance EPM met en garde ceux qui, à travers des annonces prématurées et démagogues, veulent semer le chaos au Mali. Nous demandons que chacun garde son calme, respecte la loi et introduise les recours éventuels devant les juridictions compétentes », a-t-il prévenu, tout en appelant les militants et sympathisants à ne pas répondre à la provocation et à rester vigilants.
Dans la même veine, il a informé que le gouvernement malien a porté plainte contre X pour soustraction et utilisation frauduleuse des bulletins de vote qui avaient été exhibés par le directeur de campagne du candidat de l’URD, Tièbilé DRAME, lors d’un point de presse animé dans la nuit du 11 au 12 août. L’enquête ouverte à cet effet a permis l’arrestation d’un conseiller communal de l’URD qui est actuellement aux mains de la justice pour répondre de ses actes.
Abordant le déroulement du scrutin, il a salué l’engagement des forces de défense et sécurité et des partenaires du Mali, qui ont contribué à la sécurisation du scrutin. Il a attesté que le nombre d’incidents a baissé au 2e tour. « Il y a eu une baisse importante du nombre de bureaux de vote où le vote n’a pas été possible, 490 contre plus de 800 lors du 1er tour, soit environ 2% », a précisé le conférencier.
Toutefois, il a déploré la mort de M. Ibrahim CISSE, un militant du RPM et président du bureau de vote n°1 de la commune de Arkodia située dans le cercle de Niafunké, qui a été assassiné par des individus armés dans la matinée du 12 août.
« L’Alliance EPM condamne avec la dernière vigueur cet acte terroriste qui visait à empêcher le bon déroulement du scrutin », a compati M. TRETA avant de présenter les condoléances du mouvement à la famille du défunt.
Dans son intervention, le directeur de campagne, très sûr de l’avance de son candidat, a également salué le peuple malien pour avoir voté dans le calme et dans la sérénité. Il a également salué et remercié, au nom de l’Alliance EPM, les Maliens qui ont porté leurs suffrages sur la personne du candidat Ibrahim Boubacar KEITA, ainsi que tous les candidats du 1er tour qui l’ont soutenu pour le second tour.
Bocary TRETA a ensuite adressé des mots de remerciement et de salutations aux missions d’observation nationales et internationales qui ont accompagné le processus électoral pendant les deux tours du scrutin. Il se réjouit que chacune d’elle a attesté de la transparence et de la crédibilité du scrutin, conformément aux engagements pris par le gouvernement.

Par Sikou BAH

 

Source: info-matin.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct