Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Appui d’Urgence Alimentaire et Nutritionnelle : Afin de surmonter le cap de la précarité alimentaire

Dans le cadre de la prévention d’une crise humanitaire de grande ampleur, le Dr Boubou Cissé, Premier ministre et Chef du Gouvernement, a fait une déclaration d’appel du Gouvernement, un appel aux partenaires techniques et financiers pour un appui d’urgence alimentaire et nutritionnelle. C’était mardi 7 avril 2020.

 

Selon la déclaration d’Appel du Gouvernement, le Dr Boubou Cissé, Premier ministre non moins Chef du Gouvernement, a rappelé aux partenaires techniques et financiers, la situation à laquelle le pays est confronté dont : une crise humanitaire de grande ampleur découlant des effets conjugués d’une crise sécuritaire et alimentaire liée à l’occupation des zones du nord et du centre par des groupes armés, considérant que cette insécurité des régions du centre et du Nord, notamment les régions de Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et Ménaka, empêche les producteurs de ces zones d’exploiter leurs parcelles agricoles; que les rares producteurs qui ont pu exploiter, ont assisté impuissamment au saccage et à la destruction totale de leurs récoltes et de leurs greniers de stockage.

Cependant, il a déclaré que : c’est le cas spécifique des zones de Koro, Bankass, Bandiagara et Douentza. Selon ses dires, considérant que le Sahel Occidental, à savoir les localités de Kayes, Nioro, Diéma, Yélimané et Nara ont été victimes d’attaques des oiseaux granivores et d’insuffisance pluviométrique ayant engendré une situation d’insécurité alimentaire aigüe dans ces zones.

À l’en croire : « considérant que le Droit à l’Alimentation Adéquate est un droit social universel reconnu par les Nations Unies dont le Mali est membre depuis 1960; considérant que les réponses de réparations et de renforcement des capacités de résilience des couches les plus vulnérables dépassent largement les moyens financiers d’intervention du Gouvernement; considérant que la pandémie récente liée à la propagation du « Coronavirus » pouvant perturber les circuits d’approvisionnement des marchés et affecter la disponibilité alimentaire ».

Pour finir sa déclaration, il a réitéré aux partenaires techniques et financiers : « votre réaction à cet appel d’offre aux Maliens, l’espoir de passer le cap de la précarité alimentaire et la détresse liée à l’angoisse dans laquelle ils vivent depuis l’avènement de cette pandémie du COVID 19 ».

Aïssétou Cissé

Source : Primature

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct