Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Affrontements dans la capitale libyenne : l’Algérie préoccupée

Par Sadek Sahraoui – L’Algérie, qui n’a ménagé ces dernières années aucun effort pour
aider les Libyens à se réconcilier  entre eux, est inquiète de l’évolution de la situation à Tripoli où des affrontements sanglants entre des milices proches du gouvernement ont éclaté la semaine dernière. «L’Algérie suit avec préoccupation et déplore
les récents affrontements survenus autour de la capitale libyenne ayant
fait plusieurs morts et blessés, y compris parmi les civils», a indiqué à ce propos, jeudi, un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Dans la foulée, la même source souligne que les autorités algériennes considèrent qu’il «n’y aura pas de paix durable en Libye en dehors du dialogue et de la réconciliation nationale». Aussi l’Algérie en appelle-t-elle à «toutes les parties libyennes à
s’engager dans un processus devant conduire à une solution globale qui
préserve la paix et la stabilité dans ce pays frère et voisin».

A noter que le Premier ministre du gouvernement libyen soutenu par l’ONU, Fayez Serraj, s’est entretenu mercredi à Tripoli avec Ghassan Salamé, envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU en Libye. Les deux hommes ont notamment discuté de l’escalade militaire entre forces gouvernementales et milices armées dans le sud de la capitale, de la nécessité de faire cesser les hostilités et des engagements de
l’ONU et de la communauté internationale à cet égard.

Un communiqué la Mission d’appui des Nations unies en Libye (MANUL) indique que Salamé a souligné la nécessité de protéger les civils, de mettre fin immédiatement aux violences et d’entamer des négociations en vue d’un cessez-le-feu. Un peu plus tôt, mercredi, la mission de l’ONU en Libye a mis en garde contre toute action militaire
à Tripoli.

Le sud de Tripoli a notamment été le théâtre ces derniers jours de violents affrontements entre forces gouvernementales et milices armées, tuant plusieurs dizaines de personnes. Les causes exactes de ces affrontements ne sont pas connues pour le moment. Au cours des derniers jours, le sud de Tripoli a assisté à des tensions croissantes et à une mobilisation accrue des groupes armés intérieurs et extérieurs à
la ville.

S. S.

 

Source: algeriepatriotique

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct