Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Accès au marché par les petits producteurs et les femmes rurales : le Projet d’appui aux coopératives et entreprises de services agricoles évalue ses résultats

Dans le but de réduire les pertes de céréales, améliorer les prix des céréales, accroître les revenus et réduire l’insécurité alimentaire des ménages dans trois cercles de la région de Sikasso, les responsables du Projet d’appui aux coopératives et entreprises de services agricoles pour l’accès au marché par les petits producteurs et les femmes rurales (D-MASS) se sont réunis hier mardi 7 novembre 2017 à l’hôtel Olympe pour la dissimilation des résultats du présent projet. Il a enregistré la présence du directeur exécutif du Groupe de recherche en économie appliquée et théorique, Massa Coulibaly.

 Massa Coulibaly directeur executif Groupe recherche economie appliquee theorique conference

L’agriculture est la principale activité de la population de la région de Sikasso, mais cette  productivité reste faible, comparée au potentiel technique, les zones ciblées par le projet caractérisées par des petits producteurs avec de petites exploitations qui sont  dispersés dans les espaces (1 à 15 hectares).

Au niveau des entreprises de services agricole (Amedd), les activités se sont axées sur la formation des agrégateurs privés sur la contractualisation, la gestion des affaires et gestion de qualité ; l’appui des aggravateurs privés dans le développement de plan d’affaire ; l’établissement des centres d’agrégation gérés par les agrégateurs privés ; la facilitation des relations contractuelles entre les agrégateurs privés et les acheteurs (marché) et l’accompagnement des agrégateurs privés dans le développement de leurs modèles économiques.

Résultats obtenus

50 Organisations paysanne (OP) et 7 entreprises privées qui ont fourni des services agricoles de production, de post-récolte et de commercialisation à plus de 5200 petits producteurs et femmes rurales de la région de Sikasso.

Plus de 5500 tonnes de céréales ont été́ vendues en agrégation, Plus de 11000 petits producteurs ont développé́ des compétences en matière de gestion des opérations post-récolte, de commercialisation, …

En plus, 7 entreprises ont élargi leur portefeuille d’activités, offrant différents services à plus de 4000 producteurs ; gèrent mieux leurs affaires et leur comptabilité́ ; disposent de business plans pour mobiliser des fonds et ont augmenté́ de plus de 40% en moyenne leurs chiffres d’affaires.

Une vingtaine de coopératives mobilisent régulièrement depuis 3 ans des crédits de campagne auprès des caisses de micro-crédit, plus de 40 millions. Les entreprises privées ont levé plus de 675 millions auprès des banques et les banques ont généré́ des intérêts bruts de plus de 97 millions de F CFA.

La Zone d’étude était composée de 3 cercles de la région de Sikasso (6% de la superficie du Mali et 18% de la population). Il s’agit de Koutiala, 31 villages, 414 ménages ; Sikasso, 29 villages, 373 ménages et Yorosso, 39 villages, 499 ménages. Sur les 99 villages, 44 ont traités. Sur les 1280 ménages, seulement 6 ménages perdus entre l’enquête de base et l’enquête finale.

Gaoussou Kanté

 

La rédaction 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct