Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

73ème Assemblée générale de l’ONU : IBK plaide la cause du G5 Sahel

A la tribune de l’ONU ce mercredi, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita a une nouvelle fois plaidé auprès de la communauté internationale une aide plus accrue pour opérationnaliser le G5 Sahel.

Devant ses pairs, il a affirmé que la lutte contre le terrorisme au Sahel est une contribution importante à la sécurité internationale. « Nous continuons de demander au Conseil de sécurité d’autoriser le déploiement de cette force sous le Chapitre VII de la Charte, assorti d’un financement adéquat, pérenne et prévisible, y compris à travers les Nations Unies, afin de lui permettre d’accomplir durablement et efficacement son mandat ».

Il a par ailleurs invité les partenaires bilatéraux et multilatéraux qui ont fait des annonces de contributions financières à honorer leurs engagements en faveur de la force conjointe du G5 Sahel. Durant son intervention, le chef de l’Etat a également vanté « les avancées importantes » enregistrées dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation. « Il me plait de souligner l’absence de belligérance et d’affrontements entre les forces armées maliennes et les mouvements armés, depuis la signature de l’Accord en mai/juin 2015(…) le retour de l’Administration malienne a Kidal et dans les autres régions du Nord du pays, la présence de l’Etat dans ces régions, durement affectées par la crise, a notamment rendu possible l’ouverture des classes au bénéfice des enfants » liste-t-il. « Je sais que ces acquis sont fragiles » reconnait-il néanmoins.

Au plan national, IBK a réitéré sa volonté de placer la jeunesse au cœur de son second mandat. « J’engagerai un pacte national pour la jeunesse, à travers des investissements considérables dans la refondation de notre système éducatif et de formation, ainsi que de promotion de l’emploi » annonce-t-il. Le président IBK a assuré qu’il mettra tout en œuvre pour assurer le retour des réfugiés maliens au pays.

Sur la politique étrangère du Mali, il s’est dit profondément préoccupé par la situation en Libye qui « menace la stabilité de la région du Sahel ». Il a réaffirmé le soutien du Mali à la Palestine et appelle à une reprise des négociations entre Israël et la Palestine en vue d’une solution à deux Etats.

Pour conclure son discours, il a assuré ne ménager aucun effort pour assurer une mise en œuvre diligente et intégrale de l’Accord pour la Paix et la réconciliation.

Journal du mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct