Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

2e tour de la présidentielle: Soumi récuse les résultats du nord, des zones CMDT et de l’Office du Niger

« Nous ne mettons pas en cause les résultats de Bamako. Le président sortant est en avance dans le district de Bamako », concède Tiébilè DRAME qui a animé hier une conférence de presse au QG de ‘’Ensemble restaurons l’espoir. Toutefois, il récuse les résultats des localités nord du pays ainsi que ceux des Zones CMDT et de l’Office du Niger où il estime qu’il y a eu bourrage des urnes.

C’est déjà la fête au QG de campagne du candidat Soumaila CISSE. Ses partisans, avant la proclamation des résultats provisoires, chantaient et dansaient en guise de victoire à l’issue du 2e tour de la présidentielle.
Face à la presse, Tiébilé DRAME, d’un même ton, que celui de son mandataire, Soumaila CISSE, rejette en avance des résultats qui sont attendus dans les heures qui suivent. Selon Tiébilè DRAME, le 2e tour du scrutin présidentiel, comme le 1er tour, a été caractérisé par un bourrage massif des urnes. En plus des localités nord du pays, le camp de l’opposition conteste les résultats dans les régions de Sikasso et de Ségou, avant même leur proclamation.
« Ce sont des bourrages d’urnes que nous rejetons, que nous récusons. Nous ne pouvons pas rejeter tous les résultats dans la mesure où sur la base de notre compilation, sans les résultats des zones grises, où les bourrages à ciel ouvert ont eu lieu, notre candidat a recueilli 51,97 % de manière régulière et crédible », a déclaré le conférencier.
Tout en rejetant les accusations du gouvernement, selon lesquelles l’opposition est dans une dynamique de plonger dans le chaos, le pays, Tiébilè pense au contraire que c’est eux sont en train de créer les conditions du chaos, de l’affaiblissement de l’État.
« Nous n’acceptons pas leurs accusations gratuites et sans fondement. C’est eux qui veulent détourner le vote des Maliens. C’est eux qui créent les conditions de l’instabilité dans le pays », s’est défendu le directeur de campagne du Soumaila CISSE.
Il ne pense pas que le gouvernement soit conscient de la situation qui prévaut dans le pays sinon, il n’allait pas organiser une fraude à vaste échelle et à ciel ouvert à travers tout le pays, en particulier dans le nord et les zones CMDT et Office du Niger.
Il dit ne pas se fier à ces résultats parce que le processus s’est déroulé en « l’absence des représentants de la CENI ni des représentants des observateurs nationaux et internationaux ».
Selon Tièbilé, c’est la condition idéale pour faire le bourrage des urnes. Ainsi, il met le gouvernement au défi de publier les résultats bureau de vote par bureau de vote, s’il est convaincu de la sincérité de ses données.
Cependant, à part ces zones, l’opposition se reconnaît dans les autres résultats, selon le directeur de campagne de Soumaila CISSE.
« On n’a pas mis en cause les résultats de Bamako. Le président sortant est en avance dans le district de Bamako pour des raisons que nous connaissons, mais nous ne les contestons pas. Là, il y a été possible rendre publics les résultats de chaque bureau de vote », a-t-il affirmé.
Face à la ‘‘machination’’, Tiébilè DRAME a souligné que les Maliens à Bamako et à l’intérieur du pays se sont mobilisés spontanément pour défendre leur vote. Ce n’était pas à l’appel de Soumaila CISSE, a-t-il précisé.
« Les Maliens se lèveront pour défendre leur vote, pour défendre leur suffrage contre le détournement, contre le viol, contre la fraude. Ce serait une mobilisation démocratique, ce serait une pression populaire pacifique et démocratique sur le pouvoir en place pour qu’il sache qu’on ne peut pas se permettre de prendre en otage le vote de tout un peuple », a-t-il mis en garde.

Par Sikou BAH

Source: info-matin.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct