Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

12e Édition de la lecture de Coran : l’UJMMA respecte la tradition

Fidèle à sa tradition, l’Union des Jeunes musulmans du Mali (UJMMA), dirigée par Mohamed Macki BAH, non moins vice-président de du Haut conseil islamique du Mali, a organisé, ce vendredi 24 mai 2019, sa séance de lecture annuelle du Saint Coran pour implorer Dieu à la Grande mosquée de Bamako en faveur de la paix et du vivre ensemble au Mali. Pour cette 12e édition, l’événement était placé sous le parrainage du Premier ministre, Boubou CISSE, ministre de l’Économie et des finances. 

Cette séance de lecture du Saint Coran suivie de la prière du vendredi était dirigée par l’imam de la Grande Mosquée de Bamako, l’imam Kokè KALLE ; en présence du ministre des Affaires religieuses et du culte, Thierno Amadou Omar Hass DIALLO ; du représentant du président du Haut conseil islamique du Mali, Ahmed Tidiane HAÏDARA.

On notait également la présence du ministre Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, chargé de la Promotion et de l’Intégration de l’Enseignement bilingue, Moussa Boubacar BAH ; du président du RPM, le Dr Bocary TRETA ; des représentants des familles fondatrices de Bamako, et plusieurs leaders de la communauté musulmane du Mali.

La cérémonie a débuté par la lecture du Saint Coran suivi de prière du vendredi et une séance de bénédiction pour que la paix, la cohésion sociale, l’unité et la sécurité reviennent dans notre chère patrie.

Aussi, la date de cette cérémonie a coïncidé avec le 20e jour du mois béni de Ramadan. Selon le Dr Hamza MAÏGA, cette date est historique dans la religion musulmane qu’elle correspond à la conquête de la Mecque, qui était alors la place forte des Qouraïchites, par le prophète Mohamed (PSL) appelé « Fathoul Makkah » en l’an 8 de l’Hégire. Ces derniers avaient forcé le Prophète Mohammad (PSL) à quitter quelques années plus tôt, au péril de sa vie. Huit années plus tard, celui-ci (PSL) y revient avec une armée de plusieurs milliers d’hommes et prend la ville pratiquement sans verser de sang.

Au nom du Président de la République, le ministre des Affaires religieuses et du culte, Thierno Amadou Omar Hass DIALLO, a vivement remercié les initiateurs de cette rencontre dont les bénédictions doivent contribuer à faire avancer notre processus de paix et de réconciliation en cours.

Au seuil de l’hivernage, ministre DIALLO a indiqué que c’est également une prière pour une bonne pluviométrie au Mali. Il s’agit selon lui de conjurer le mauvais présage annoncé par les inondations du 16 mai dernier. Selon lui, le Premier ministre fonde beaucoup d’espoirs sur ces prières des érudits, des familles fondatrices de Bamako et religieuses du Mali dans le contexte particulièrement difficile de notre pays.

Selon les initiateurs de cette rencontre, la lecture du livre Saint est la solution à tous les problèmes que nous pouvons rencontrer sur cette terre. C’est pourquoi ils ont profité de l’occasion pour inviter les jeunes à la pratique de l’islam authentique que nous a été légué par nos ancêtres. Enfin, un appel a été lancé à tous les musulmans à la cohésion et à l’unité.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct