Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Vaccins anti-covid : la France réserve 5 % de ses doses pour l’Afrique

Les 7 pays les plus industrialisés de la planète ont tenu une conférence virtuelle, le 19 février 2021, sur l’accès aux vaccins anti-covid-19. Objectif : lancer rapidement la vaccination dans les autres pays du monde afin de mettre fin aux inégalités. Le président français, Emmanuel Macron a participé à cette conférence.

Depuis début 2020, la pandémie de la covid-19 a fait son apparition et s’est propagée rapidement à travers le monde. Des campagnes de vaccination ont été lancé de part et d’autre le monde. Mais plusieurs pays n’ont toujours pas accès aux vaccins anti-covid-19 alors que dans d’autres, l’on vaccine massivement les populations. Le président français, Emmanuel Macron juge « intolérable » et même dangereuse cette inégalité d’accès aux vaccins contre la covid-19.

Dans une interview accordée au Financial Times, M. Macron a publiquement formulé des propositions à l’endroit de ses partenaires en faveur des pays africains. « Je dis : transférons 3 % ou 5 % aujourd’hui des vaccins qu’on a en stock à l’Afrique ». Le président français poursuit en précisant : « Cela n’a aucun impact sur le rythme de la stratégie vaccinale (dans les pays riches). Ça ne la ralentit pas d’un jour, compte tenu aujourd’hui de l’utilisation de nos doses. »

Par la même occasion, Macron n’a pas manqué à dénoncer « les prix exorbitants » auxquels sont vendus les vaccins aux pays africains.

La France pour la cause de l’Afrique

Pour une lutte efficace contre la Covid-19, le locataire de l’Élysée estime qu’il faut « casser la courbe pandémique mondiale. » Pour ce faire, il estime également qu’il faut « mettre une très forte pression » sur les grands laboratoires pharmaceutiques dans le but d’accroître la production de vaccins.

Le chef de l’État français a assuré avoir déjà réservé 5 % de ses doses pour l’Afrique. « Il s’agira soit de dons, soit de ventes à bas prix », a-t-il précisé. La France espère réussir à convaincre non seulement ses partenaires européens, mais aussi la Russie, la Chine et les États-Unis à faire de même ou plus pour ce continent. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre Emmanuel Macron : « Nous espérons vivement que (…) les États-Unis montreront un engagement plus important, y compris financier dans le dispositif Covax d’allocation de vaccins aux pays pauvres ».

Rappelons que 75 % de tous les vaccins Covid-19 ont été administrés dans dix pays seulement, alors que 130 autres pays n’ont toujours rien reçu, avait lancé le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres lors d’une réunion du Conseil de Sécurité.

Bakary Fomba

Source: Phileingora
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct