Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sorties intempestives de l’AEEM : L’A.M.S.U.N.E.E.M monte au créneau

l’Amicale des Anciens Militants et Sympathisants dl’Union Nationale des Élèves et Étudiants du Mali ( A.M.S.U.N.E.E.M) animé un point de ce presse, ce mercredi 2février 2019 à la pyramide du souvenir.

L’objectif était de rappeler l’AEEM à ses responsabilités et à son devoir face à la crise qui secoue l’école malienne ces derniers tempsC’était eprésence du Secrétaire Général de l’AEEM, M. Moussa Niangalaccompagné de plusieurs militants du mouvement des élèves et étudiants du Mali

<< L’école est malade, très malade. Elle est en cetemps ci dans le bloc en soin intensif>> a déclaré le secrétaire général de l‘ AMSUNEEM, Monsieur Elhadj Seydou Patrice Dembele, dans sa prise de parole.  Une situation compromettantau devenir etàl’avenir de notre pays, selon M. Dembele, qui demande une prise de conscience et de responsabilité de la part de l’association des élèves et étudiants du Mali AEEM.

C’est donc dans ce contexte que ce point de presse a été placé. L’occasion a été propiceet surtout mise à profit par les anciens membres de l’AEEM, pour créer un cadre de concertation entre l’AMSUNEEM et l‘AEEM. << Ce jour marque une étape importante de ces retrouvailles annoncées depuis notre première rencontre le 7 novembre 2018>> a affirmé le secrétaire général de l’AMSUNEEM.

En effet, acours de ce point presse, le secrétaire général de l’AMSUNEEM, M. SeydouPatrice Dembele, a remis un bonnet symbolique à l’actuel secrétaire général de l’AEEM, M. Moussa Niangalipour, à l‘en croire, mettre les jeunes responsables deélèves et étudiants du Mali face à leur responsabilité.<< Nous allons faire porter le bonnet Cabral par ‘notre camarade Moussa Niangaly>>lance-t-il. Pour lui, cette remise de bonneCabral est si simple maistrès significative. << C’est le symbole de la lutte estudiantine au Mali et il incarne les valeurs à savoir, l’étudiant studieux, patriote, sage, et libéré de tout esprit de violence qui revendique les conditions matériellepour une école apaisée et performante, et qui modèle dans la cité par son comportement et en fin qui utilise la grève comme dernière arme de combat>> a martelé le secrétaire général de l’AMSUNEEM, M.Patrice Dembele.

Et c’est un Segal de l’AEEM, bien conscient de laréalité qui s’est exprimé avec rassurenceque bon usage sera fait de ce bonnet tel Cabral le portait. M. Moussa Niangaly aà cet effet, remercié les doyens de l’AEEM pour leur engagement dans la réussite et du bon fonctionnement de l’école malienne.

Ainsi, AEEM et AMSUNEEM se donnent la main pour sauver l’école malienne en crise depuis plusieursmois.

Avant la fin de ce point de presse, le secrétaire général de l’AMSUNEEM, a demandé à l’AEEM de ne plus entreprendre des grèves sans consultation des anciens camarades.

Boubacar Kanoute

 

Source: figaromali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct