Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Session de la cour d’assisses spéciale de Bamako consacrée aux crimes économiques et financières: Jugé pour » faux en écriture L’ex-secrétaire général de la FEMAFOOT Yacouba Sidiki Traoré acquitté

La Cour d’assises de Bamako s’est penchée, hier lundi 6 décembre, sur l’affaire ministère public contre Yacouba Sidiki Traoré dit  » Yacouba Djan « ,  jugé pour  » faux en écriture  » lorsqu’il était Secrétaire général de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT). A l’issue des débats, l’accusé a été acquitté des faits à lui reprochés.

 

Les faits pour lesquels Yacouba Sidiki Traoré est accusé sont punis par les articles 102 à 105 du Code Pénal. Ainsi, il résulte de l’information que Yacouba Sidiki Traoré occupait la fonction de Secrétaire général de la FEMAFOOT depuis le 2 février 2013. De ce fait, pour parvenir à ce poste, il fournit un dossier lui permettant de remplir les critères de nomination prévus par les statuts de la FEMAFOOT, notamment celui d’être cadre supérieur. Sa carte d’identité et son passeport sur lesquels il est fait mention de la profession d’  » ingénieur d’agriculture «  sont autant de document d’état civil attestant de la qualité de cadre supérieur qu’il s’est attribué. Ayant appris, à travers différents moyens, que Yacouba Sidiki Traoré est un moniteur d’agriculture, le Club Djoliba A.C menait des investigations au sujet de sa profession réelle, notamment en approchant la Fonction publique à travers laquelle il obtenait des documents faisant ressortir une liste d’agents de la Catégorie  » C  » admise à faire valoir leurs droits à la retraite parmi lesquels figure Yacouba Sidiki Traoré. Ayant constaté cette contradiction dans les différents documents de celui-ci, le Comité Exécutif du Djoliba AC, à travers son Conseil le Cabinet  » BRYSLA « , adressa une plainte avec constitution de partie civile au juge d’instruction du 5ème cabinet contre Yacouba Sidiki Traoré pour  » faux et usage de faux « .

Dans le box des accusés, l’accusé, du haut de ses un mètre 80, vêtu d’un boubou, a nié les faits à lui reprochés. Il soutient qu’il n’a aucunement utilisé ce titre pour d’autres fins. Aussi, ajoute-t-il qu’il n’a point bénéficié davantage en matière de football au Mali en raison de cette qualité et son expérience en milieu sportif.

Dans son réquisitoire, le parquet a expliqué que les faits sont constants quant à l’infraction de l’   » usage de faux « . En arguant qu’il a profité de ce titre au cours de son différent déplacement en dehors du pays. Ainsi, il a ordonné son acquittement du  » faux « .

Pour ses deux conseillers, la Cour doit acquitter Yacouba Traoré des faits à lui reprochés. Car, ils estiment que l’intéressé a été victime d’une cabale contre sa personne pendant la crise qu’a connue la FEMAFOOT. Aussi, ils ont expliqué que le parquet devait aller jusqu’au bout en ayant le courage de demander son acquittement également pour l’usage même de faux.

La Cour, dans sa sagacité, a acquitté Yacouba Traoré des faits à lui reprochés.

Oumar BARRY

Source : l’Indépendant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct