Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sadya Touré : Un cheval de Troie pour nuire au Mali ?

Visiblement utilisée par les ennemis extérieurs dans le but saper les efforts des autorités maliennes pour un Mali paisible et réconcilié, Mme Sady Touré excelle très mal dans ce rôle.

En effet, cest tres mal qu’elle met en avant son statut d’ancienne participante du prestigieux programme YALI/ Mandela Washington Fellow.

Sadya TOURÉ une élève franc-maçon, Ambassadrice d’Orange Mali et aussi de la Campagne pour Briser les barrières sur la représentation des jeunes femmes dans la Politique lancée par Democracy World Movement, ancienne membre du Parlement National des Enfants du Mali.
Produit purement français, en mission de l’Occident contre la transition malienne.

Rappelons qu’elle a obtenu un financement, obtenu auprès de MADRE, une organisation américaine de soutien aux femmes et aux filles. Mais si les objectifs visent un succès, l’ouverture de Sadya s’est avérée plus destructrice en affichant un tableau sombre des Maliennes.

Il est clair que derrière ce projet, se cache une ambition bien nourrie de saper les efforts des autorités pour la paix et la réconciliation. Oui, « tout enfant mérite un environnement de paix avec une éducation de qualité sans discrimination pour développer son potentiel ». Mais, le contexte ne s’y prête pas quand on sait que tout se met en place afin de finir avec le spectre de la violence, promouvoir l’autonomisation régionale.

Sayda Touré doit comprendre que l’heure n’est point au réveil des vieux démons de la discrimination pour faire croire au monde qui veut l’entendre que certaines régions sont toujours laissées pour compte.

Si c’est sur ces mérites qu’elle bâtit sa réputation pour se présenter comme une personne qui a de la valeur, il y a sujet à caution. Il est inhumain de monnayer son patriotisme. A quoi sert de se faire financer par des soi-disant partenaires du Mali pour s’attirer la sympathie des couches défavorisées ?

Somme toute, Sadya Touré n’œuvre pas pour un Mali libre et prospère. Plutôt, elle roule pour certaines puissances qui ne sont pas prêtes à voir le Mali sortir de sa crise multidimensionnelle.
Moussa Ahmine Maïga
Source : Bamako ville

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct