Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Renforcement de capacités des hommes de medias : La fondation Twindi outille plus d’une trentaine de journalistes pour lutter contre l’intox en période de Covid19

Dans cadre de sa lutte contre la désinformation et les fakenews, la fondation tuwindi , en partenariat avec l’UNESCO a initié deux jours de formation sur la vérification des faits en générale et dans un contexte de Covid19, en particulier. Cet atelier tenu, les 23 et 24 décembre 2020, à l’hôtel de l’Amitié de Bamako, a vu la participation de plus d’une trentaine de journalistes de tous les domaines de presse au Mali. La formation était assurée par Tidiani Togola, directeur exécutif de la fondation Twindi.

Il était question, durant ces jours de formation, d’outiller les journalistes de la presse écrite, de la presse en ligne ainsi que l’audio-visuel, sur les différentes techniques de vérification d’une information.

Des discours de dirigeants aux annonces ou déclarations d’experts et d’acteurs politiques, ces nouvelles méthodes enseignées par la fondation Twindi permettent aux journalistes participants de vérifier très rapidement l’exactitude d’une information.

Surtout, dans le contexte actuel dominé par des informations de tout genre sur réseaux sociaux, une large page de cette formation a été consacrée, aux études croisées sur les images. Cela, dans le but de pouvoir verifier et dévoiler les images truquées, notamment les photos et vidéos ou utilisées hors contexte en vue tromper l’opinion public.

En générale, Il s’agissait d’apprendre aux participants à remonter rapidement vers les sources officielles concernées ou, à défaut, verifier les informations auprès d’outils fiables, telles que les sources ouvertes, les organisations nationales et internationales, les sites reconnues pour la vérification des faits ainsi que tout autre outil disposant de statistiques précises en la matière.

Apres les deux jours, le directeur exécutif de la fondation Twindi, M. Tidiani Togola , a indiqué que cette formation était nécessaire à plus d’un titre : « pendant deux jours, on a travaillé spécifiquement sur les outils techniques et les différentes méthodes qui peuvent exister dans le but d’avoir un réseau de journalistes capables de faire la vérification des faits et aussi améliorer leur travail pour l’avenir », a-t-il indiqué en ajoutant qu’ après la formation « On espère que ces journalistes vont utiliser ces outils pour faire plus de vérifications de faits, en contribuant également à l’information, l’éducation de la population, notamment sur la problématique de la maladie à coronavirus ».

Pour lui, cet atelier est une formation d’introduction pour que les participants puissent avoir non seulement les techniques de base, mais aussi connaitre les différents outils et les enjeux liés à la covid19, afin de faire la vérification des faits.

En ce qui concerne la performance dans le domaine, M. Togola a rassuré que d’autres formations vont certainement suivre, mais plus thématiques, plus en profondeur des modules présentés durant ces deux jours : « Nous envisageons d’initier d’autres formations qui seront beaucoup plus thématiques et qui iront beaucoup plus en profondeur sur les différentes thématiques présentées. Des modules spécifiques pour que les gens puissent de plus en plus se spécialiser dans le domaine de Fact Checking. Ces formations viendront très rapidement, des l’année prochaine » a-t-il indiqué.

Issa Djiguiba

Source : LE PAYS

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct