Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Remise des insignes : des chefs de village témoignent leur reconnaissance à corema

Les chefs de village de la Commune de Mandé ont remercié le Collectif pour la Réconciliation du Mali pour ses efforts dans la remise des insignes et certificats aux autorités traditionnels de ladite localité. C’était ce mercredi 03 août 202 au siège dudit parti en présence des cadres du parti.

Le Collectif pour la Refondation du Mali a reçu les vingt-cinq chefs de village de la commune de Mandé. L’objectif de la rencontre avec la chefferie du Mandé s’inscrit dans le cadre de reconnaissance à travers les actes de restauration de l’autorité traditionnelle. Le porte-parole du coordinateur des chefs de village du Mandé, Moumouni Camara a fustigé que la maudite démocratie a détruit l’autorité des chefs coutumiers. Pour sa part, le chef de village de Samaya a déclaré que le pouvoir commence par le chef de village, avant de réaffirmer leur soutien aux autorités de la Transition dans la lutte pour la libération du Mali. Faut-il le rappeler que le COREMA dans son esprit d’information et d’anticipation, a remis des drapeaux aux différents chefs de village de la commune du Mandé. Ils ont enfin demandé à COREMA de rester sur la voie de la reconstruction du Mali.
Selon le porte-parole du Collectif pour la Refondation du Mali, Aboubacar Sidiki Fomba la remise des insignes et certificats aux autorités traditionnels du Mandé par son parti signifie que le chef de village mérite la considération. Cela fait suite à un engagement du président de la transition, le colonel Assimi Goïta pour légiférer le pouvoir aux autorités coutumiers. « Il s’agit de faire en sorte que les chefs de village soient reconnus dans leur rôle traditionnel du chef de village », a fait avancer le porte-parole du COREMA. Et de marteler : « on ne peut pas comprendre que le maire vient pour cinq ans pendant que les chefs de village sont là pour toute leur vie ne sont pas associés aux prises de décision ». À cette occasion, le parti a aussi sensibilisé les leaders traditionnels par rapport à leur rôle en tant qu’autorités. Pour Aboubacar Sidiki Fomba, les chefs de village doivent siéger à la délibération du conseil communal.

Falaye Sissoko

Source: Canard déchaîné

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct