Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Reformes politiques : « Un chantier fondamental pour le Mali », rappelle l’institut Sahel

L’Institut Tony Blair et le gouvernement de transition ont adopté un plan de travail dans le cadre de leur partenariat. « Nous sommes conscients que le chantier des réformes est un chantier fondamental pour le Malii », affirme Béatrice Bianchi, Directrice Sahel de l’Institut. Ce cahier d’accompagnement qui sera exécuté durant 18 mois, est basé sur les élections et les reformes. Pour elle, « il s’agit de rétablir la confiance des citoyens vis-à-vis de l’État ». Beatrice Bianchi indique aussi qu’il faudra « concrétiser dans quelle manière nos experts pourront être mis à contribution au niveau de la primature, des organisations pour l’organisation des élections et ministère de la refondation de l’État ». Béatrice Bianchi assure que sa structure va apporter son expertise à la transition malienne pour la réussite de ses chantiers majeurs. L’institut Tony blair œuvre aux cotés des États dans le domaine de gouvernance. Selon ses responsables, il est présent dans plus d’une dizaine de pays en Afrique.

Yorosso :
Le chef de village de Sawiri est toujours introuvable
Le chef de village de Sawiri dans la Commune de Boura, cercle de Yorosso a été enlevé dans la nuit du samedi à dimanche dernier par des individus armés non identifiés. Selon des sources locales, l’enlèvement du chef de village survient une semaine après la visite d’hommes armés à la mairie de Koumbia. La situation a créé la panique au sein des populations du cercle de Yorosso, rapportent les mêmes sources.

Tessit :
Daech revendique l’attaque
Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué, le dimanche 21 mars, l’attaque perpétrée, lundi 15 mars dernier, contre l’armée malienne ayant tué 33 soldats.
Une centaine d’hommes à bord de pick-ups et sur des motos avaient attaqué le 15 mars le poste militaire de Tessit, au sud-ouest d’Ansongo, selon l’armée malienne.
Trente-trois soldats avaient été tués dans le nord-est, près des frontières du Burkina Faso et du Niger, dans l’attaque la plus meurtrière attribuée à des djihadistes contre les forces maliennes cette année, selon un nouveau bilan de l’armée.
Mercredi midi, l’état-major malien faisait état sur les réseaux sociaux de 33 morts et 14 blessés dans les rangs de l’armée qui a déjà vu des centaines de ses hommes mourir de la sorte ces dernières années.
La relève du poste de Tessit, au sud-ouest d’Ansongo, est tombée dans une embuscade tendue par une centaine d’hommes à bord de pick-ups et sur des motos, selon un récit fait par l’armée sur les réseaux sociaux. Vingt djihadistes ont été retrouvés morts sur le terrain, a dit l’état-major.

Mopti :
Un convoi de Barkhane attaqué
Une attaque complexe alliant usage d’engins explosifs improvisés (EEI) et tirs à l’arme automatique a visé, dans l’après-midi, du lundi 22 mars dernier, un convoi de Barkhane à l’entrée nord de la ville de Hombori. Même si aucun bilan n’est encore disponible, l’accrochage a été d’une rare violence. Pratiquement durant tout le début de soirée, des échanges de tirs suivis de pilonnage de l’aviation militaire française ont été entendus.

Gao :
Des bandits armés ont fait irruption dans une famille
Un homme a été ligoté par des hommes armés, lundi dernier, dans sa maison au quartier Château, secteur II à Gao. Selon des habitants, les bandits ont ensuite procédé à des fouilles dans sa maison. Ils seraient partis avec de l’argent et sa voiture. A noter que c’est le deuxième cas du genre en deux semaines

Gao:
Incendie d’un magasin d’armement
Les faits se sont produits lundi 22 mars 2021, vers 13 heures. Un incendie d’une origine encore inconnue s’est déclarée dans un magasin de munitions du camp N°1 de Gao provoquant un crépitement de balle. Plusieurs détonations ont été signalées, des crépitements de balles dans la ville aussi sont rapportés par des témoins oculaires.
Aucune perte en vie humaine ni de matérielle n’est à déplorée. Seuls de légers dégâts matériels dont l’ampleur a été limitée par l’intervention rapide des forces de défense, des soldats du feu ainsi que des militaires de Barkhane. L’aéroport a aussi été fermé jusqu’à nouvel ordre. Une enquête a été ouverte afin, de déterminer l’origine de l’incendie.
Aussi, des mesures ont été annoncées pour éviter que de tels événements ne surviennent à l’avenir. En tout cas, le moins que l’on puisse dire c’est que la psychose s’est emparée de la ville puisque certains habitants craignaient même une attaque. Rappelons que l’insécurité même si elle a tendance à baisser d’intensité dans la Cioté des Askias, n’a pas complètement disparu.

Koutiala :
Les agents de santé enlevés ont été retrouvés
Les 6 agents de la santé enlevés, le 15 mars dernier, par des individus inconnus dans la Commune rurale de Diouradougou Kafo dans le cercle de Koutiala ont été retrouvés sains et saufs dans la nuit du 18 mars. Ils ont été retrouvés dans le village de Warasso à une trentaine de kilomètres de leur lieu d’enlèvement non loin de la ville de Sikasso. Ces informations ont été confirmées par les autorités sanitaires de Koutiala. Les mêmes sources indiquent que les véhicules qui les transportaient demeurent introuvables. Rappelons que ces agents ont été enlevés à la mairie de Diouradougou Kafo, au cours d’une campagne qui vise à opérer des malades du trachom

UEMOA :
Les présidents se réunissent aujourdjui
La 22e Session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) se tiendra par visioconférence à cause de la crise sanitaire mondiale. Le nouveau coronavirus sera au cœur des débats avec le point de « la situation au sein de l’espace communautaire à l’heure des campagnes de vaccination », indique un communiqué. En outre, les dirigeants des huit pays membres, les membres du Conseil des ministres et les chefs des institutions de l’Uemoa discuteront de « l’état de l’Union en 2020 avec notamment la situation économique, monétaire et financière ainsi que l’état de mise en oeuvre des chantiers de haut niveau ». Les travaux de cette session, dont le démarrage est fixé 10 heures GMT, seront présidés par le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, par ailleurs président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Uemoa. Celle-ci est l’organe suprême qui définit les grandes orientations de la politique de l’Union et nomme les présidents ainsi que les membres des organes et institutions. La Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement se réunit au moins une fois par an.

Rassemblées par la Rédaction

Source: L’Aube- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct