Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Réclamation des députes déchus : un Etat dans un Etat !

Décidément, les ex élus de la 6législature n’abdiquent pas. Depuis un certain temps et à la surprise générale, ils ne cessent de solliciter la presse pour se faire entendre. Motif, libération de leur président contesté et rétablissement de la sixième législature. Dans quelle assemblée siègeront ces désormais ex députés ?Nous avons l’habitude de dire que le ridicule ne tue pas dans ce pays. Certains n’ont aucune considération pour le peuple malien. Des utopistes deviennent de plus en plus nombreux dans notre pays. Au moment où les maliens ont décidé de tourner une page sombre de leur histoire et faire face à l’avenir avec sérénité, certains nostalgiques du régime déchu se donnent le luxe de réclamer leur soi-disant droit. N’est-ce pas là un mépris pour le peuple qui a tant souffert ? Nous sommes de ceux qui demandent à vive voix la libération de l’honorable Moussa Timbiné, mais de là, à demander le rétablissement d’une législature qui est à la base de la crise sociopolitique et qui a secoué notre pays depuis plusieurs mois aujourd’hui, nous pensons que nous devons éviter d’avoir la mémoire courte. Nous avons tous entendu le président Ibrahim Boubacar Keita, dans son adresse à la nation, dissoudre l’assemblée nationale avant de rendre lui-même le tablier. A-t-il   été forcé, nous ne saurons le dire. Nous avons vu un président serein qui n’a dit nulle part qu’il a été forcé. N’est-ce pas son droit constitutionnel ? En demandant le rétablissement d’une législature contestée, que cherchent réellement ces ex-députés ? Veulent-ils réellement le bonheur de ce pays ou pensent-ils à leurs intérêts personnels ? En tout cas, pour le malien lambda, la sixième législature (dans certaines de ses composantes) fait désormais partie de la page sombre de l’histoire du Mali. Les maliens de bonne volonté, les patriotes de tous bords, sont aujourd’hui à la recherche des voies et moyens pour faire sortir notre pays de l’ornière. Que les nostalgiques du régime déchu se mettent en tête que les maliens ont décidé de prendre leur destin en main pour avancer dignement et dans la bonne direction. Selon Madame Haidara Aissata Cissé dite Chato, la déclaration a été signée par 147 députés. Madame s’est trompée, car la déclaration, comme elle le dit, a été signée par 147 ex-députés au lieu de 147 députés. Comme le dirait l’autre, ils feront mieux de conserver leur énergie car une course de longue haleine va bientôt commencer. Toutes ces sorties n’ont et n’auront aucun effet car le bateau Mali a démarré, avec comme destination, l’île MALI COURA. Alors, que les amis d’Ibrahim Boubacar Keita et de Manassa Danioko sachent que l’heure n’est plus au recul. Nous sommes pour la libération de Moussa Timbiné, qui pour nous, en tant qu’ancien élu, a droit à la liberté, en attendant de probables plaintes contre lui. Mais les ex-députés doivent savoir qu’ils ne sont plus des élus en république du Mali et qu’ils doivent arrêter avec la provocation. Le peuple malien a suffisamment souffert et mérite respect et considération.

Bakara Diallo

Source : L’Analyste

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct