Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Prorogation du mandat des députés : Dr Oumar Mariko met fin aux polémiques

La presse a pris d’assaut la salle de conférence de la radio Kayira de Bamakoce mercredi 5 Décembre 2018. C’était à l’occasion d’une conférence de presse animée par le président du parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI), le Dr. Oumar Mariko qui s’exprimait sur le vote de la prorogation du mandat des députés qui fait polémique actuellement dans notre pays.

Si, pour la première fois après le scrutin présidentiel dernier, l’opinion a mis en doute la sincérité du combat de l’opposition malienne, c’est bien sûr cette prorogation du mandat des députés.

Pour rappel, le gouvernement du Mali, alléguant des difficultés organisationnelles, avait décidé de reporter le  scrutin législatif qui devrait mettre fin, selon la constitution malienne, au mandat des  députés le 31 décembre prochain. Suite  à ce report, ajouté au projet de découpage territorial, plusieurs partispolitiques de l’opposition  et  mouvements de la société civile, avaient décidé de s’unir à travers deux géants  mouvements (FSD et CO.FO.P),  crées, selon eux, pour s’opposer à la prorogation du mandat des députés et au projet de découpage territorial.

la surprise généraleces partis politiques , qui dénonçaient la prorogation du mandat des députés, ont vu, en grande majorité, leurs députés faire voltface En effet, ils ont été seulement 5 députés de l’opposition qui se sont abstenus lors du vote de la loi organique portant prorogation du mandat dedéputés. Il s’agissait des députés des partis   URD SoumailaCissé et M. Modi N’Diaye) et SADI ( Dr. Oumar Mariko et Nango Mariko). D’où l’incompréhension, le sentiment de trahison qu’a ressenti la population sur ce double langage de la classe politique de l’opposition malienne en général, et du parti SADI en particulier.

A cet effet, s’exprimant sur les spéculationsincriminant le parti SADI d’avoir voté pour la prorogation du mandat des députés, l‘elu de Konlondjebale Dr. Oumar Mariko, a dénoncé une campagne d‘intoxication. Pour lui, c’est la télévision nationale, l’ORTM , sous les ordres de son directeur candidat du RPM aux législatives prochaines, M. Sidiki Nfa Konaté, qui a sciemment créé la confusion au sein de la population en passant l’élément ducompte rendu du vote fait par le camp du pouvoir.<< Une information tendancieuse>> juge t-il, qui constitue selon lui << une expression achevée de la malhonnêteté en matière d’information en provenance de Sidiki Konaté>>.

entendre le Dr. Oumar Mariko, le député du parti SADI, l’honorable Nango Marikole seul du parti qui était présent le jour du voteaurait subi une lourde pression pour ne pas suivre la consigne du NON donnée par le bureau politique. Il a ensuite affirméavoir donné procréation, pour raison de voyage, au député Nango Mariko avec consigne d‘opter pour le Non. D’où, le nombre de deux abstentionnistesconstatés au camp SADILe bureaupolitique, ayant pris acte du choixa-t-il ajouté, s’est désolidarisé de l’option prise par le député Nango Mariko.

A cet effet, persiste le Dr. Oumar Mariko, le SADIconformément à sa logique de respect de la constitution, ne reconnaitra plus la mandature prochaine des députés après le 31 Décembre prochain, date de la fin de leurs mandats, tel qu‘il a été en 2012.

Sur le sujet du projet de découpage territoire, le président du parti SADI n’a pas encore tergiverséPour lui, ce découpage administratif en vue dans notre pays , est un dementellement progressif de la nation malienne<<Unastuce de l’Internationale àfragiliser les États nations pour permettre leur exploitation féroce contre le capital international>>a-t-il martelé. Selon le conférencier principal, l’État devrait d’abord procéder par un bilan decommunes et des institutions existantes au lieu de se projeteraveuglément dans un << démantelement du pays>>.Pour lui, le parti SADI, ne sera pas comptable, selon ses termes, du dépeçage du Mali et deconséquences de la politique de << traitrise nationale>> du régime Ibrahim Boubacar Keita.

Avant la fin de la conférence, le président du parti SADI , Dr. Oumar Mariko, appelé tous les mouvements de la société civile, tels que Jiriba Koro, et N’ko à rejoindre la coalition des forces patriotiques ( CO.FO.P).

A signaler qu‘au cours de cette conférence de presse, l’élu de Konlodjeba, a manifesté tout son soutien au mouvement Gilet Jaune de France et au Directeur du journal  » Le Pays » , Boubacar Yalcouyé dans son procès contre la cour conditionnelle du Mali et à laquelle il a demandé de retirer la plainte.

Boubacar Kanouté

Source: Figaro du Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct