Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Programme national d’éducation aux valeurs : l’avant-projet à la loupe

La 2ème session du comité de pilotage du processus d’élaboration du programme national d’éducation aux valeurs, dédiée à la présentation de l’avant-projet dudit programme, s’est tenue vendredi 20 mai au CICB, sous la présidence du ministre de la Refondation de l’Etat, Ibrahim Ikassa Maiga.

 

 

L’avant-projet a été présenté par le comité d’experts à l’ensemble du comité  de pilotage et à celui d’orientation et de suivi, en présence d’autres personnalités telles que le ministre de la réconciliation, le Colonel-major Ismaël Wagué, le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo, le président du Conseil économique, social et culturel, Yacouba Katilé et du vice-président du Haut Conseil des collectivités.

« Reconstruction du citoyen malien, responsable, ressourcé, patriote et respectueux des constitutions, travailleur consciencieux, ouvert d’esprit, qui aime la nature et œuvre pour le bien-être de tous, fervent acteur du progrès ». C’est l’objectif général du Programme national d’éducation aux valeurs, dont l’élaboration est  issue d’une « volonté manifeste »  des plus hautes autorités de la transition, dans la  perspective du projet « Mali Koura ».

Le document comprend deux grandes parties : une première qui s’appesantit sur les éléments conceptuels, méthodologiques, éthiques, et  référentiels et une deuxième qui constitue le document cadre lui-même avec ses axes stratégiques qui sont au nombre de 11.

Il s’agit entre autres, de la promotion d’un enseignement civique, moral et patriotique calibré par cycle, dans une école malienne nouvelle, plus confiante,  de la formation du personnel de l’Etat et des collectivités aux exigences de l’Etat de droit et d’une gouvernance vertueuse, dans l’esprit du Mali nouveau, de la vertu du service du drapeau, ou encore de la mobilisation des femmes, gardiennes des valeurs, artisanes de paix, de solidarité, et forces de changement.

« De par la volonté du Président de la transition, le document demandé doit servir à orienter, spécifier et planifier à tous les niveaux l’éducation aux valeurs des cibles d’ordre public, privé,  et communautaire », a indiqué le ministre Ibrahim Ikassa Maiga.

« Ce sera un processus  laborieux certes mais un précieux outil pour les générations présentes et futures afin d’assurer le triomphe de nos valeurs, condition sine qua none du Mali Koura dont nous rêvons », a-til poursuivi.

Le Programme va concerner  les enfants, en famille et les parents, les élèves, les éducateurs et enseignants , les animateurs socio-culturels et de jeunesse, les travailleurs, les paysans et artisans, le secteur privé, les nouvelles recrues de la fonction publique, les fonctionnaires dans tous les domaines de l’administration, l’administrateur et les administrés, les mandataires, les représentants de l’Etat à tous les échelons, les forces de l’ordre, les professions libérales, les employés et employés.

« Nous avons reçu des documents que nous avons cherché à étoffé dans notre recherche documentaire. Un moment clé de l’ouvrage a été  l’organisation d’un mini forum d’écoute qui a enregistré une centaine de personnalités de diverses horizons et de toutes catégories venus partager  leurs réflexions de science et d’expériences », a expliqué Adama Samassekou, président du comité d’experts.

L’avant-projet du programme présenté lors de cette 2ème session se limite au programme-cadre, et n’est assortie du plan d’action. Il sera par la suite enrichi par d’autres contributions tout au long du processus.

Les amendements des membres du comité d’orientation et de suivi devraient parvenir dans un délai d’une semaine au Secrétariat général du ministère de la Refondation.

Le programme-cadre ainsi amendé doit permettre au comité de pilotage de constituer des équipes mixtes composées des membres du comité d’expert et du comité d’orientation et de suivi qui fonctionneront en groupes de travail au sein des départements pour la proposition des plans sectoriels, avec l’ensemble des parties prenantes.

Mohamed Kenouvi

Source : Journal du Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct