Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pour ses initiatives dans la lutte contre la déforestation: La Direction régionale des Eaux et Forêts de Kayes félicitée par la ministre de l’Environnement

En tournée à Kayes pour s’enquérir de la situation des services déconcentrés de son département, la ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Bernadette Kéita, a adressé, lundi dernier, de vives félicitations à la Direction régionale des Eaux et Forêts, qui multiplie des initiatives pour lutter contre la déforestation dans la région.

 

Déterminée à relever les défis avant la fin de la Transition, la ministre de l’Environnement, de l’Assainisse ment et du Développement Durable, Bernadette Kéita, se montre très active sur le terrain. Après avoir remobilisé les structures déconcentrées de son département au Nord, au Centre et au Sud du pays, elle se trouve actuellement à l’Ouest, précisément à Kayes.

Hier, dans la matinée, elle a visité les locaux de la Direction Régionale des Eaux et Forêts ainsi que ceux de la Direction régionale de l’Assainissement. Elle s’est aussi rendue sur le dépôt d’ordure faisant face à l’hôpital régional Fousseyni Daou. Avant de mettre le cap sur la forêt classée de Paparah, dans la commune rurale de Hawadembaya. D’une superficie de 729 hectares, cette forêt est menacée par les feux de brousse, la coupe de bois et surtout par des occupations illicites, à travers lesquelles 14 titres fonciers pour des particuliers ont été établis sur le site, qui est un patrimoine de l’Etat. Alors que ce litige est pendant devant les tribunaux, les agents forestiers tentent de faire face au défi de la déforestation et du changement climatique. Ainsi, depuis trois ans, la Direction régionale des Eaux et Forêts, en collaboration avec la société de gestion forestière Abdoulaye Halidou Cissé, a initié un reboisement sécurisé. Il s’agit d’une plantation de gommier qui couvre actuellement une superficie de 15 hectares.

Visiblement très enthousiasmée par cette réalisation, la ministre de l’Environnement s’est ainsi exprimée :  » c’est impressionnant. Les agents forestiers sont dévoués à la tâche et motivés. Nous souhaitons que les travaux se poursuivent pour sauvegarder cette forêt. Nous les félicitons pour leur engagement. Tout le monde parle d’un Mali nouveau. Cela passe par l’engagement de tous. En ce qui concerne les titres fonciers établis sur le site, nous allons échanger avec tous les services techniques compétents en la matière pour que de telles pratiques cessent. Il est incompréhensible qu’un domaine qui appartient à l’Etat soit cédé à des particuliers. La forêt est d’une importance capitale. Sans elle, il n’y a pas d’eau ni d’air frais à respirer « , a-telle déclaré.

Elle a aussi salué la plantation de pépinières dans l’enceinte de la Direction régionale des Eaux et Forêts, entretenue par des forestiers à la retraite. En ce qui concerne les difficultés des Directions Régionales des Eaux et Forêts et de l’Assainissement de Kayes, elles sont entre autres : insuffisance de ressources humaines, déficit d’équipements, vétusté des bureaux. Après avoir pris acte de ces problèmes, la ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable a affirmé concerter les plus hautes autorités à Bamako pour un redéploiement de personnel et, éventuellement, un recrutement massif. Mêmes constats à la Direction de l’Assainissement : les locaux vétustes, insuffisance caractérisée de ressources humaines. Mêmes solutions envisagées : redéploiement de personnel et un recrutement massif. En attendant et, en dépit des difficultés susmentionnées, les agents forestiers sur place font de leur mieux pour relever les défis.

Sory Ibrahim COULIBALY

Envoyé spécial à Kayes

Source : l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct