Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pour résorber l’insécurité dans le Cercle de Bourem : La population appelée à collaborer avec les forces de défense et de sécurité

Échanger sur les problèmes d’insécurité quasi présents dans de nombreuses parties du pays et spécifiquement dans le Cercle de Bourem était l’objectif principal de l’assemblée générale organisée samedi dernier, à la direction de la femme et de l’enfant par la coordination de l’Association des communautés de culture songhay en mouvement (Ir Ganda) de cette localité. Cette rencontre a été aussi l’occasion de rendre compte de l’assemblée générale d’Ir Ganda, tenue à Tombouctou au mois de décembre dernier.
Présidée par le président d’Ir Ganda, l’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga, cette assemblée générale a enregistré la présence du président de la coordination Ir Ganda du Cercle de Bourem, Agaly Alassane Maïga, de la présidente de la commission des femmes d’Ir Ganda, Touré Adjarata Touré et de plusieurs autres invités.
Dans son intervention, Agaly Alassane Maïga a d’abord présenté un tableau fort peu reluisant de la situation sécuritaire dans le Cercle de Bourem, notamment caractérisée par de nombreuses attaques.

Comme solutions, il a mis l’accent sur le renforcement de l’indispensable collaboration entre la population de la localité et les Forces de défense et de sécurité, rappelant que cela est déjà en train de se faire régulièrement.
Le président de la coordination Ir Ganda de Bourem a ensuite invité le gouvernement à prendre des dispositions sur la question de sécurité alimentaire car, selon lui, c’est une tâche qui revient à l’état. à ses dires, les populations de Bourem ne travaillent pas depuis un moment à cause de l’insécurité.

Pour sa part, la présidente de la commission des femmes d’Ir Ganda, Touré Adjarata Touré a indiqué que les femmes ont besoin de paix pour penser au développement. «Je demande à mes sœurs, qu’on se mette sur notre cheval de bataille pour faire comprendre à nos frères que nous pouvons faire cette paix», a exhorté Touré Adjarata Touré.
Il convient de rappeler que les 27, 28 et 29 décembre derniers, s’est tenue à Tombouctou la deuxième Assemblée générale de l’association Ir Ganda.

à l’issue de la rencontre, sur la question de la sécurité, les participants ont recommandé la mise en place d’instances de dialogue dans chaque cercle et d’un cadre national fédérateur dont la prise en charge sera assurée par les populations.

Concernant la régionalisation, ils ont notamment recommandé la prise en charge par Ir Ganda des actions de sensibilisation dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, cela en rapport avec les autorités et tous les acteurs concernés ainsi que l’organisation des rencontres régionales sur les enjeux de la régionalisation.

Alou Badra DOUMBIA

Source : L’ESSOR

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct