Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Plus de 800 millions de personnes souffrent de faim : la FAO tire la sonnette d’alarme

A l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation célébrée le 16 octobre dans le monde, Amadou Allhoury Diallo, représentant de la FAO au Mali a révélé cette information dans le message du Directeur général de la FAO. La lecture de cette déclaration a eu lieu au siège de l’organisation à Bamako ce lundi 15 octobre 2018.

A l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation, José Graziano Da Silva, Directeur Général de l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture à travers son répresentant à Bamako  a rappelé qu’il y  a tout juste trois ans, en septembre 2015,  tous les états membres des nations unies ont approuvé le programme de développement durable à l’horizon 2030. Poursuivant sa déclaration, il indique que l’éradication de la faim et de toutes les formes de malnutrition (Objectif de développement durable numéro 2) fait partie des principaux objectifs fixés par les dirigeants mondiaux et est une condition sine qua non pour parvenir à un monde plus juste, plus sûr et pacifique.

Dans son message,  il  déplore la hausse du nombre de personnes souffrant de la faim. « Paradoxalement, les souffrances liées à la faim dans le monde, ont depuis lors, augmenté. Selon les dernières estimations de la FAO, en 2017, 821 millions de personnes souffraient de la faim soit 11% de la population ou encore une personne sur 9 sur la planète. La plupart d’entre eux  sont des agriculteurs familiaux vivant en milieu rural en Afrique subsaharienne et en Aise du Sud Est », déclare-t-il.

Selon lui, cette hausse du nombre de personnes souffrant de la faim n’est pas le seul défi auquel ils sont confrontés. D’autres formes de malnutrition ont également augmenté. En 2017 au moins 1,5 milliards de personnes souffraient de carence micronutriments, ce qui a eu des répercussions négatives sur leur santé et sur leurs vie. Par ailleurs, il a exprimé ses inquiétudes par rapport à la proportion d’adultes obèses qui continue d’augmenter passant de 11, 7 pour cent en 2012 à 13,3 pour cent en 2016 soit 672,3 millions de personnes. C’est pourquoi le Directeur Général de la FAO a interpelé les dirigeants mondiaux qui doivent néanmoins garder à l’esprit que le concept de faim zéro ne se limite pas à lutter contre la sous alimentation. Il s’agit de  fournir aux populations les nutriments dont ils ont besoin pour mener une vie saine. L’objectif Faim zéro porte sur l’éradication de toutes les formes de malnutrition.

M L Fofana

Mali24

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct