Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Phase de ratissage du DDR accéléré: 400 Combattants concernés à Gao et Tombouctou

La MINUSMA a animé ce jeudi 18 avril 2017 son traditionnel point de presse, à son nouveau Quartier général, sur la route de l’Aéroport, à Bamako. Lors de cette rencontre avec la presse ; la porte-parole de la Mission, Myriam DESSABLES, a fait le point des activités réalisées par la MINUSMA, au cours des deux dernières semaines.

Elle a commencé son exposé par la déclaration du Président du Conseil de Sécurité de l’ONU en date du 3 avril, avant de s’appesantir sur la phase de ratissage du DDR accéléré qui démarre bientôt.

Dans son intervention, Mme DESSABLES a souligné que la MINUSMA reste prête à fournir l’appui nécessaire au processus accéléré du DDRinitialement prévu du 16 au 30 avril. A ce stade, dit-elle, la MINUSMA prépare, en collaboration avec les différentes parties concernées, la phase de rattrapage du processus accéléré du DDR qui cible plus de 400 combattants de Gao et de Tombouctou qui n’avaient pas été pris en compte dans la première phase. Le 15 mars, a-t-elle fait savoir, le matériel médical (la radiographie) a été fourni par le gouvernement et remis à Kidal par la MINUSMA. Suite à cela, les 400 combattants du MOC initialement considérés comme médicalement inaptes, seront réexaminés.

Par ailleurs, Mme Myriam DESSABLES, a annoncé que le Fonds fiduciaire pour la paix et la sécurité au Mali est maintenant disponible pour appuyer la formation des 2 440 combattants du MOC (soit 1 840 de la plate-forme et de la CMA et 600 FAMa) durant trois mois, une fois la phase de rattrapage achevée.

Egalement, elle a évoqué l’enquête que mène la Division des Droits de l’homme de la MINUSMA sur le massacre d’Ogossagou. Sur cette question, a elle indiqué que le 27 mars dernier, une séance de travail a eu lieu entre le Commissaire adjoint de la Police de la MINUSMA et le Procureur spécial du Pôle judiciaire, sur l’appui de la MINUSMA sur les investigations relatives à la récente attaque contre le village d’Ogossagou dans le cercle de Bankass. Les discussions ont porté sur la répartition des tâches et les besoins de chaque unité concernée. De même, a-t-elle fait savoir, la Force de la MINUSMA a poursuivi durant les dernières semaines, ses opérations de sécurisation, de contrôle de zone, d’escortes de convois, de sensibilisation de la population, d’assistance sécuritaire au Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC), ainsi que des patrouilles de reconnaissance et de dissuasion (terrestres et aériennes), dans nos différents secteurs. Une vingtaine d’opérations (permanentes et temporaires) sont actuellement en cours.

Au regard de l’évolution de la situation sécuritaire au centre du pays, un accent particulier a été mis sur la conduite des opérations dans les localités de cette partie du territoire. A cet effet, la Force de la MINUSMA appuie, dans le cadre d’une mission intégrée, la mise en œuvre de l’Accord pour la paix en soutenant le processus politique et les piliers civils de la MINUSMA, tout en renforçant les Forces de défense et de sécurité dans l’exercice de leur mission de sécurisation et de formation. Aussi, la Police de la MINUSMA poursuit ses activités et ses patrouilles de sécurisation.

Avant de terminer, elle a rappelé que le Conseil de sécurité insiste sur l’achèvement rapide de la réforme constitutionnelle à l’issue d’un processus inclusif de collaboration, avec la participation sans réserve et l’assentiment du Gouvernement, des parties armées signataires, de l’opposition politique et de la société civile. Il lance un appel à l’intégration dans les Forces de défense et de sécurité maliennes des combattants qui prennent part au processus accéléré de désarmement, de démobilisation et de réintégration et qui répondent aux critères établis, ainsi qu’à l’adoption d’un projet de législation relatif à la mise en place de la zone de développement des régions du Nord, avant la fin du mandat en cours de la MINUSMA.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct