Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ouverture de la session d’avril du CNT : Diaw invite Choguel à la barre !

Intervenant à l’ouverture de la session d’avril de l’organe législatif de transition, dont il assure brillamment la présidence, le Colonel Malick Diaw a invité le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, à une véritable évaluation de son plan d’action gouvernementale, et non à une autosatisfaction. C’était le lundi dernier au siège du CNT, le CICB.

 

L’on ne peut danser et s’apprécier. L’adage est bien connu, mais semble ignoré par le Premier ministre, qui lors d’un récent conseil de cabinet a annoncé avoir évalué avec son équipe son Plan d’action gouvernementale. Et le chef du gouvernement s’était félicité en se donnant un taux de réalisation de ce PAG d’au moins 87%. Sur la base de quoi, cette autoévaluation avait été faite ? Silence et boule de neige !

C’est fort de cela que le Conseil National de Transition(CNT) le parlement provisoire veut jouer mieux son rôle de contrôleur de l’action gouvernementale, en mettant en échec cet auto-satisfecit du gouvernement Choguel. Ce qui a poussé le président du CNT, le Colonel Malick Diaw, à dire au chef du gouvernement « qu’indépendamment des évaluations périodiques faites du PAG, les Maliens veulent savoir exactement l’état d’avancement du processus de transition ainsi que le chronogramme détaillé ». Avant d’ajouter que « cela est d’autant plus important que c’est au peuple que revient la paternité des conclusions des ANR (assises nationales de la refondation) notamment celles devant aboutir à un retour rapide à l’ordre constitutionnel ». C’est donc avec cette manière subtile mais claire que le colonel Malick Diaw convoque le Premier ministre à rendre compte des actions de son équipe gouvernementale au peuple malien à travers le CNT.

Et le président du CNT de souligner que les échanges en cours avec la CEDEAO ne devraient en aucune manière constituer un facteur de blocage de notre processus de refondation. « Sur  cette question, Monsieur le Premier ministre, vous serez certainement invité à passer devant le CNT, conformément à sa mission de contrôle de l’action gouvernementale, pour des échanges plus approfondis dans un bref délai », a martelé le Colonel Malick Diaw. Comme pour dire au locataire de la primature que le peuple malien, à travers ses représentants, ne sont pas satisfaits du bilan de la conduite des affaires. Une manière douce voire militaire d’appeler Choguel à se réveiller pour agir plus qu’à se livrer à des diatribes populistes.

Précisions par ailleurs que la cérémonie d’ouverture de cette session d’avril du CNT s’est déroulée en présence du Premier ministre, des membres du gouvernement et de plusieurs personnalités de la République. Une occasion qui a aussi permis au Colonel Malick Diaw d’expliquer que cette session aura au menu trente projets et propositions de loi. « Certains de ces dépôts, faut-il le
souligner, sont essentiels à la refondation de notre pays. Tel est le cas
du projet de loi électorale pour l’examen duquel vous voudriez bien
accorder une attention particulière, car constituant un des piliers de
rectification de notre démocratie ».

Bruno D SEGBEDJI

Source : Mali Horizon

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct