Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

OPÉRATION COUP DE POING DE LA POLICE DU 3ème ARRONDISSEMENT À BAGADADJI

18 PRÉSUMÉS DEALERS INTERPELLÉS, DES MOTOS ET UNE IMPORTANTE QUANTITÉ DE DROGUE SAISIE …

TOUS LES SUSPECTS DÉFÉRÉS !

18 interpellations, 15 motos et d’importantes quantités de drogue saisies (chanvre indien, haschich, cocaïne, des drogues dures avec des noms pour le moins exotiques du genre « Off », « cailloux », « crack » «Djanz-pan», «tramadol 225»), entre autres produits prohibés. C’est le bilan de l’opération coup de poing du Commissariat de Police du 3ème Arrondissement sous la houlette du Commissaire Principal Sadio Konon TOMODA appuyé par six (06) équipes de la Brigade Anti-criminalité (BAC).
Une opération d’envergure menée de main de maître le jeudi 26 novembre 2020 vers 19h en plein cœur du quartier Bagadadji connu pour être la plaque tournante du trafic de drogue dans la capitale malienne.
« Le Milieu » ! Ainsi l’appellent les connaisseurs et habitués ! C’est le point névralgique du trafic de drogue de la capitale. Nul ne l’ignore et tous les amateurs, consommateurs, trafiquants (petits, moyens et grands) le savent. Mais du fait de la complexité de la situation, voire des complicités souvent très haut placées, tout le monde donne ici l’impression de ne rien voir et/ou entendre. Du moins, jusqu’à ce jour, à l’arrivée du tout nouveau jeune Commissaire Principal Sadio Konon TOMODA il y a seulement deux mois.

■ AUTRE TEMPS, AUTRES MŒURS ! ■

Afin de maximiser les chances de réussite de la mission, notre jeune Commissaire joua la carte de la discrétion. Il prit d’abord soin de se prémunir de tous les renseignements utiles : les zones de trafic par excellence, les personnages impliqués, les moments favorables, entre autres.
Munis de tous ces renseignements de première main, le Chef consigna alors tous les éléments de son Commissariat le jeudi 26 novembre 2020 sans pour autant fournir la moindre information sur son projet. Tenez : c’est chemin faisant que l’équipe d’intervention a été informée de la destination et de l’objet. Résultat : il n’eut aucune fuite ! C’est certainement cette approche qui explique le succès de l’opération.
La descente s’effectua alors dans les meilleures conditions et a nécessité l’appui de 06 équipes de Brigade Anti Criminalité.
Elle fut lancée à 19h15mn et pris fin à 21h 30. Et quelle folle nuit ! Toutes les possibilités de fuite ayant été anticipées et donc empêchées, la moisson fut donc fructueuse : 18 dealers interpellés sur le coup (en plus de la découverte d’une importante dépôt de drogue et de substances illicites au grand marché Dabanani), 15 motos et d’importantes quantités de drogues saisies…

Et puisque toute histoire a son côté comique, voici celle de cette folle nuit : un consommateur arrêté sur place et visiblement dans les éthers répondit ainsi aux questions des Policiers. A ses dires, il loge au quartier Magnambougou et est venu payer de la cigarette en commune II lorsqu’il fut interpellé. Signalons que le quartier Magnambougou est situé en commune VI sur la Rive-Droite. Et c’est à Bagadadji en commune II qu’il vint chercher de la cigarette. Pour de simples cigarettes, il dut donc traverser plusieurs quartiers et communes sans oublier le fleuve Djoliba ! Sacré fumeur !

■ DU TRAVAIL PROPRE, SANS BAVURE, UN VÉRITABLE EXPLOIT ! ■

Puisque la totalité des enquêteurs du Commissariat étaient mobilisés pour la circonstance, les procès-verbaux furent établis la même nuit. Déférés le lendemain vendredi à la première heure devant Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la Commune II du District de Bamako, tous les 18 délinquants ont été placés sous mandat de dépôt. Comparus en flagrance, deux d’entre eux ont écopé 01 an de prison ferme.

■ LE PRIX CIWARA AU COMMISSARIAT DU 3ÈME ARRONDISSEMENT ■

A la suite de l’opération, le Commissariat de Police du 3ème Arrondissement a reçu de nombreuses félicitations dont certaines émanent des habitants de Bagadadji même. Normal ! Au-delà des complicités certes avérées, tout le monde n’est pas dealer ici. Au contraire, les paisibles populations, dans une écrasante majorité, sont les premières victimes du trafic dans le quartier et la crainte des représailles les empêche de s’opposer à la pratique. Le Commissaire TOMODA vient donc de leur enlever une grosse épine du pied. Et pour le Commissaire Principal Sadio Konon TOMODA, il ne s’agit que d’un début ! Rien qu’un début !
Autre félicitation : celle émanant du Procureur de la Commune II. Il s’agit d’une première là-aussi !

Par Issiaka COULIBALY dit Bamanan den
Source : (Journal Kojugu Kèlèbaa)

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct