Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

« Occupation illégale » des logements sociaux : une procédure d’expulsion annoncée

La deuxième tranche des logements sociaux est composée de 1993 maisons au lieu de 2218. Le ministère de l’urbanisme et de l’habitat explique que la première liste comportait 225 bénéficiaires de plus avec de fausses notifications. Celle-ci a été annulée il y a plus de deux mois.

Selon le ministre de l’urbanisme et de l’habitat, des enquêtes menées par la commission d’attribution des logements sociaux révèlent que la plupart des fausses notifications sont signées par des agents de l’Office malien de l’habitat (OMH). Deux agents de l’Office sont ainsi placés sous mandat de dépôt et un autre reste introuvable.

Ces notifications indiquaient que les logements sont attribués au titre de la première tranche des logements sociaux dont la liste a été publié en 2019. Mais sur cette liste les noms de ces personnes n’apparaissent pas. 187 personnes environ se trouvant dans cette situation ont été identifiés, annonce le ministre. Il précise aussi qu’une procédure pour expulser les personnes qui occupent illégalement ces logements est en cours.

 

C’est donc ce qui expliquerait la non-attribution de ces logements lors de la deuxième tranche. De 2218, le nombre de maisons qui devaient être attribué au titre de la deuxième tranche est ainsi passé à 1993. Le ministre souligne aussi qu’il y a des maisons inachevées.

Des demandeurs ne voient « rien d’anormal »

La fédération des associations des bénéficiaires et demandeurs des logements du Mali dit, toutefois, n’avoir rien trouver d’anormal sur les dossiers des bénéficiaires.

Source: Studio Tamani

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct