Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Nuit de la paix : la contribution de la culture à l’esquisse de la paix

Sous la présidence du Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, s’est tenue, dans la nuit du mardi 21 et au mercredi 22 septembre 2021, la nuit de la paix, au Centre international de conférence de Bamako (CICB). Organisée par le ministère de l’Artisanat, de la culture, de l’industrie hôtelière et du tourisme, ce rendez-vous culturel affichait comme thème central : « La culture comme catalyseur de la paix, de la cohésion sociale, du vivre ensemble, de réaffirmation de l’identité nationale, source du bien-être social et ressource pour un développement harmonieux et durable et d’intégration économique et sociale du Mali ».  

 Selon le ministre de l’Artisanat, de la culture, de l’industrie hôtelière et du tourisme, Andogoly Guindo, cette Nuit spécialement dédiée à la Paix, est un grand rendez-vous de la culture malienne qui marque en même temps deux grandes symboliques dont la journée internationale de la Paix, et le 61ème anniversaire de l’indépendance de notre pays. « Cette nuit de la paix se tient à un moment où notre nation tant éprouvée, connaît des épisodes funestes marqués par des atrocités dignes d’une autre époque, perpétrées sur nos populations, ainsi que sur nos hommes engagés pour la défense de la Patrie », souligne-t-il.

Notre pays est un bassin millénaire de sédimentation de valeurs humaines supérieures, qui ont toujours permis de réguler les tensions sociales et d’instaurer un climat de paix et d’humanisme, au travers des valeurs culturelles de tolérance, de pardon, de solidarité et d’entraide. Cette culture malienne a été et reste le ferment et le ciment de la cohésion sociale, du vivre-ensemble et de l’unité nationale. Pour le ministre en perdant ces valeurs laisse progressivement place à l’intolérance et à la violence qui impactent négativement les actions mises en œuvre pour promouvoir la paix et le développement. De ce fait, le ministre indique qu’il n’y a nul doute que face à cette montée fulgurante de la violence, la culture demeure l’alternative la plus efficace pour préparer les esprits à cultiver durablement la paix.

Quant au ministre de la Réconciliation nationale chargé de l’Accord de paix, Colonel Major Ismaël Wagué a salué à sa juste valeur l’organisation de cette nuit dédiée à la paix et la cohésion sociale dans notre pays. Selon lui, tous les maliens doivent œuvrer pour cette paix pour un meilleur avenir de notre pays. Pour sa part, le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga ému par les prestations a remercié les hommes et femmes de la culture pour tout ce qu’ils font pour le retour définitif de la paix dans notre pays.

Retenons qu’au cours de cette nuit, toutes les régions opérationnelles et le District de Bamako ont presté sauf la région de Kidal, empêchée à cause de la déprogrammation de l’avion de la MINUSMA qui devrait amener la troupe. En outre, la nuit a été magnifiée par la prestation du ‘’Groupe Niongolon’’, et l’orchestre le ‘’Badema national ‘’ et la présentation d’une symphonie musicale composée par une vingtaine d’artistes chevronnés du pays.

SKK

Source: Bamakonews

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct