Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Nord du Mali : Barkhane annonce l’arrestation du djihadiste Abou Dardar

L’armée française annonce avoir capturé plusieurs djihadistes dont Dadi Ould Chouaïb, alias Abou Dardar, un des cadres de l’État Islamique au Grand Sahara. Ces arrestations se sont déroulées vendredi dernier 11 juin 2021, dans le Liptako Gourma, lors d’une opération conjointe des forces françaises et nigériennes, indique un communiqué du Chef d’état-major des armées françaises. Elles interviennent quelques semaines après la suspension par la France de ses opérations conjointes avec l’armée malienne.

 

Selon le communiqué du Chef d’état-major français des armées, Dadi Ould Chouaïb, alias Abou Dardar avait été repéré par un hélicoptère au cours de cette opération conjointe. Le document ajoute que Dardar s’est rendu sans résistance.

Cette arrestation a été annoncée au lendemain d’une embuscade contre les forces françaises et nigériennes dans la région de Ménaka au Nord du MaliUn soldat nigérien a trouvé la mort dans cette attaque et 3 autres blessés dont 2 français, indique un autre communiqué de l‘armée française.

Selon l‘Etat-major français, une dizaine de terroristes ont été tués ou capturés dont Abou Dardar. Cette figure de l’Etat Islamique au Grand Sahara avait été arrêtée pour une première fois en 2014. Remis aux autorités maliennes, il sera échangé avec 200 de ses compagnons contre la libération de feu Soumaila Cissé et de la franco-suisse Sophie Pétronin.

Ex membre du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao)Abou Dardar est suspecté d’avoir amputé les mains de trois présumés voleurs le 2 mai dernier à la foire hebdomadaire de Tin-Hamma dans le cercle d‘Ansongo.

Ces arrestations interviennent alors que la France a suspendu sa coopération militaire avec le Mali. Ainsi la question est de savoir si la France va remettre ses terroristes aux autorités maliennes? Serge Daniel, journaliste et spécialiste des questions sécuritaires répond que oui. Selon lui, la suspension des opérations conjointes n’empêche pas la remise des djihadistes aux services de renseignements du Mali. Il ajoute aussi que ces arrestations sont un bon point mais pas la fin de la lutte contre le terrorisme.

Source : STUDIO TAMANI 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct