Au cimetière d'Hamdallaye: ATT dans sa dernière demeure

Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : Mahamane Alassane Haidara 1er Président de la Première Assemblée Nationale du Mali : Une figure emblématique

Visage souriant, homme aimable au cœur plein de tendresse, Mahamane Alassane Haidara est l’une des figures emblématique du Mali.

L’histoire retiendra de lui qu’il fut un don de la nature, un des grands pionniers de l’indépendance du Mali, un sage qui a comblé l’espoir de toute une génération.

Le premier Président de l’Assemblée nationale du Mali, de part sa sagesse, sa valeur intellectuelle et sa constante disponibilité à rendre service, forçait l’administration de tous.

Il fut un grand pionnier par son combat pour la suppression des travaux forcés, du régime de l’indigénat et de toutes les humiliations  dont nos populations étaient victimes.

Grande figure politique du Mali, il s’était fait remarquer positivement au cours des rencontres nationales et internationales où il était considéré comme un homme de contact et de consensus.

Un sage, il le fut aussi par sa détermination dans la conservation des valeurs africaines qu’il a toujours qualifiées de ‘’Capital le plus précieux du monde’’.

De même, de par sa maîtrise du droit musulman, des éléments de théologie ainsi que le panégyrique qu’il possédait à merveille dans une société profondément croyante, Mahamane A. Haidara était un, homme simple, humble respecté et respectueux.

Né à Tombouctou, en 1910, il entre à l’école régionale de la même ville à l’âge de 7 ans. Il obtient au bout de 5 ans, le certificat d’études primaires élémentaires et rentra en 1923 à l’école primaire supérieure de Bamako.

Trois ans plus tard, il passa brillamment le concours d’entrée à l’école normale William Ponti de Gorée d’où il sortit avec le diplôme d’instituteur avec  rang de 1er du Soudan et 3e de l’AOF (Afrique Occidentale Française).

Fidèle aux traditions Tombouctiennes, Mahamane Alassane Haidara poursuivit, parallèlement avec l’enseignement du Français, ses études coraniques à l’école privée d’AllimaneBobbo à Sankoré.

Issu d’une famille chérif, il avait 19 ans quand il terminait en 1928 ses études. Son premier poste d’enseignant fut Gao. C’est en 1946 que Mahamane Alassane fit ses premiers pas dans la politique sur insistance de ses amis et des habitants de Tombouctou.

Son choix se porta sur l’Union Soudanaise RDA. Militant de ce parti, il mena une action de grande envergure dans les milieux Sorhaï à Bamako d’abord, et  dans la boucle du Niger ensuite.

Très vite, Haïdara prend rang  de chef  dans la région. La clarté de ses interventions au cours des assemblées générales, des réunions du parti et des réunions publiques, sa capacité de persuasion et son courage politique forcèrent l’admiration de ses amis et  aussi celle de ses adversaires.

Ainsi, quand il s’est agi de présenter un candidat au conseil de la République, le Sénat français, à l’unanimité l’approuve. Proclamé sénateur du Soudan en 1948, il siégera au palais Luxembourg jusqu’en 1960.  Lorsque le Mali accéda à la souveraineté internationale le 22 septembre 1960, il devient le 1er président de l’Assemblée nationale, fonction qu’il conservera jusqu’à la rupture de la légalité constitutionnelle à la suite des évènements du 19 novembre 1968.

Depuis, il fut emprisonné par le dictateur Moussa Traoré qui ne le libérera qu’en 1980. Sans jugement.

Un an après, le 17 octobre 1981, le grand Haidara meurt à Tombouctou, sa ville natale.

 

Source: Le 26 Mars

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct