Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali: Il est temps de songer à la catégorie des Hauts Cadres « Grands muets » de la fonction publique

L’Administration malienne a créé, au fil des Régimes et de leur méthode de gestion du personnel, une catégorie de « GRANDS MUETS », constituée de Hauts Cadres, remplacés à leur Poste, par l’autorité de tutelle, pour n’avoir pas accepté d’adhérer, dans le cadre de la gestion de la Direction qui leur est confiée, à l’application aveugle des instructions reçues, tendant à dévier le Programme, de son objectif de développement.

 

Ils sont des centaines, voire des milliers, attendant, depuis des années et des Régimes successifs, d’être redéployés, donc, restés à la maison, pour le moment, attendant, à la fin du mois, le virement du salaire, ou la retraite.

Le Ministère chargé de la Fonction Publique possède la liste des éléments composant ce paquet de ressources humaines, très compétentes et très fières de l’être, de véritables bourreaux du travail, de véritables martyrs dont le seul tord aurait été de vouloir protéger l’intérêt supérieur de la Nation, en refusant de se salir dans des méthodes non orthodoxes.

Leurs remplaçants « sélectionnés » sur la base des critères partisans, courtisans, amicaux ou autres, viennent déjà avertis et prêts à coopérer, à faire plaisir à la hiérarchie, témoin déjà de la sanction appliquée à ceux qui tiennent à défendre l’intérêt supérieur de la Nation, quitte à perdre le Poste. Voilà où nous en sommes aujourd’hui. Un Tableau sombre entretenu pendant le Mandat de tous les Gouvernements successifs.

Ces « Grands muets » sont restés en chômage technique, alors que le pays demande, chaque année, aux Institutions de Breton Wood, de lui permettre :

a) des recrutements, en remplacement :

des partants à la retraite,

des décédés,

des sélectionnés à des Postes Internationaux, Africains et Sous Régionaux,

b) le renforcement des capacités, compte tenu de l’évolution des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) auxquelles aucun pays n’échappe.

Le traitement difficile mais inexorable, du bon choix des acteurs de développement, est la seule issue à partir de laquelle tous les Pôles de développement peuvent être boostés. A cet effet, même la désignation, à des Postes d’autorités chargés de procéder aux recrutements et les méthodes utilisées à cette fin, sont à revisiter. Il en est de même pour les critères de redéploiement des fonctionnaires, très souvent, influencés par des critères de relations ou une punition qui ne dit pas son nom.

BREHIMA TRAORE

brehimatraore@yahoo.fr

Tél : 66 75 06 88 /  76 44 16 99

Source : MALIVOX

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct