Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

MAISON CENTRALE D’ARRÊT DE KENIOROBA : Bouffée d’oxygène pour les détenus

L’un des grands défis auxquels est confrontée la justice malienne, c’est la mise à disposition d’infrastructures carcérales répondant aux normes internationales. La construction de la Maison centrale d’arrêt de Kéniéroba, sise dans la commune de Bancoumana, répond à ce besoin. Pour éviter les évasions et décongestionner la grande prison de la capitale, il urge de rendre opérationnelle la Maison d’arrêt de Kéniéroba, réalisée à cet effet.

C’est pourquoi le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Mamoudou Kassogué, accompagné par des membres de son cabinet ainsi que des représentants de certains services rattachés au département, a visité l’édifice jeudi dernier. Cette prison qui sera inaugurée dans la mouvance de la célébration du premier anniversaire du colonel Assimi Goïta à la présidence du pays a coûté au budget national une enveloppe de 11 milliards de FCFA. Bancoumana pénitentiaire, de par son architecture et ses équipements, est synonyme de la prison américaine « Alcatraz », dont il était difficile de s’évader. Les mesures de sécurité au niveau de la prison sont en effet réunies pour accueillir les détenus ordinaires et les personnalités. Cela va permettre de décongestionner les prisons surchargées et surtout la Maison centrale d’arrêt de Bamako. Ce lieu constitue une garantie et un refuge surtout pour les détenus souffrants de maladies chroniques. C’est surtout une aubaine pour les locataires de la MCA, contraints souvent de séjourner dans des conditions incroyables.
Jean Goïta

Source: La Lettre du Peuple

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct