Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

M5 RFP : Entre trêve et aveu d’impopularité

Décidés à rectifier la trajectoire de la transition (qu’il taxe de tous les maux d’Israël) et à récupérer ce qui lui revient de droit, les acteurs du M5-RFP ont convié les médias à conférence de presse, vendredi dernier dans les locaux de l’ex compagnie «Bittar Trans». Il était surtout question de mobiliser les troupes autour de l’hostilité et du combat contre les autorités de Transition, mais les bourreaux du régime défunt ont excipé du Ramadan pour se résoudre à une trêve. C’est la teneur en tout cas d’une déclaration lue par Konimba Sidibé.

Si des leaders originaux comme Cheick Oumar Sissoko ou Clément Dembélé ont boudé l’événement, de nombreux autres acteurs en ont réaffirmé leur appartenance et leur engagement. On y dénombre, outre le président du comité stratégique, Dr Choguel Kokala Maiga, Me Mountaga Tall, l’Iman Oumar Diarra, Jamil Bittar, entre autres.

Et le communiqué de presse rendue public au nom du Comité Stratégique mentionne l’observance d’une trêve pour toute le mois de Ramadan. Ainsi, le M5-RFP, attendu sur la place mystique de l’indépendance depuis longtemps, a décidé de sursoir à la série de démonstrations annoncées. Certes compréhensible dans un pays musulman à 98%, la démarche des tombeurs d’IBK n’en est pas moins un aveu d’impuissance qui ne dit pas son nom. Et pour cause, depuis leur divorce avec les colonels du CNSP, qu’ils taxent d’avoir voler leur lutte, ses leaders, du moins la crème restante du mouvement, multiplient les points ou conférences de presse avec quasiment le même vocable : accusation des autorités de transition et remobilisation des troupes. Comme quoi cette trêve de Choguel et amis présente les traits d’un aveu d’incapacité à mobiliser et prouve à suffisance qu’il leur fait manifestement défaut une autorité morale de la dimension d’un certain Mohamoud Dicko, plus crédible auprès des masses que le leaders politiques. Vont-ils finalement donner raison l’ex porte-parole de ce dernier, Issa Kaou Djim, qui avait prédit la mort du M5 dès le lendemain du coup d’Etat. Quoiqu’à la solde des colonels putschistes, l’histoire est sur le point de lui donner raison tant elle évolue dans le sens des oiseaux de mauvais augure. En tout cas, plusieurs mois après, le Mouvement n’arrive toujours pas à mobiliser suffisamment pour affronter les colonels récupérateurs de la lutte anti-IBK.

En définitive, il y a lieu de s’interroger si la trêve annoncée arrivera un jour à terme alors qu’une indication n’a été faite quant aux activités mises en berne. A noter que sur la question nous avons tenté de joindre en vain le président du comité stratégique du M5-RFP.

 

Amidou Keita 

  Source: Journal Le Témoin- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct