Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lutte contre le terrorisme : Le « Rambo malien » va-t-il imiter le défunt Idriss Deby ?

Mort avec arme à la main et au front pour libérer son pays des jougs des terroristes, cela malgré son statut de président de la République et de Maréchal de l’Armée Tchadienne .Il s’agit du défunt président du Tchad fraichement réélu Idriss Deby Itno, un patriote convaincu et un guerrier intrépide. Mais, l’on s’interroge sur le cas de nos gouvernants actuels, ces officiers de l’armée malienne qui ont abandonné le théâtre des opérations au profit des bureaux climatisés. Alors le vice-président de la transition Colonel Assimi Goita chargé de la défense et de la sécurité va-t-il imiter Deby ? Cela faisant, il ouvrira la voie au déploiement des officiers au front. Quand on sait que notre pays regorge d’énormes officiers (généraux, colonels ….) mais qui fuient allègrement le terrain. La patrie ou la mort, la devise de notre armée est désormais une vieille leçon.

 

Lors de l’occupation de Farabougou le vice-président de la transition Colonel Assimi Goita  avait effectué une visite médiatisée de quelques heures en mode « Rambo » avant de revenir dans la capitale .Et, après rien ! Pourtant lui, était commandant des forces spéciales et  du centre  d’aguerrissement avant le Coup d’Etat du 18 Août 2020 ayant renversé le régime IBK.

L’heure n’est-elle pas arrivée de prouver son patriotisme et son devoir de reconnaissance envers le Mali, qui nous a tout donné. Avec l’acquisition de nouveaux équipements pour renforcer les capacités des FaMa, il est aussi impérieux pour les officiers d’aller  au charbon pour mettre fin à cette crise.

Le Hic est que tous ces soldats qui tombent au front  ne sont que des hommes de rangs. Les officiers (Généraux, Colonels ….) eux, ayant pris d’assaut les bureaux climatisés et salons feutrés. Ce sont les subalternes qui sont envoyés au front. En tout cas n’est pas Idriss Deby qui le veut !

Il est clair que les Officiers doivent aller au front. Eux ayant acquis les techniques et connaissances nécessaires en matière de guerre. Mais le comble est que personne ne veut aller au charbon au nom d’un quelconque patriotisme. Les Colonels actuellement aux commandes  continuent d’assurer leur autopromotion, l’administration publique se militarise chaque jour un peu plus dans un pays en guerre … Quel gâchis ! Alors les autorités de la transition sont interpellées sur la question. Elles qui continuent toujours avec des nominations d’officiers dans les institutions pendant que le pays est plongé dans une crise sécuritaire sans précédent. L’histoire retiendra !

Massassi

Source : La Révélation

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct