Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ligue des champions d’Afrique : Le Stade malien rêve grand

Comme Binga FC, le Stade malien effectue également son entrée en lice demain, mais en Ligue des champions d’Afrique contre les Burkinabé de l’AS Sonabel. Cette rencontre a été délocalisée au stade Ahmadou Ahidjo du Cameroun, parce que le Burkina Faso ne dispose pas de stades homologués par la Confédération africaine de football (CAF).

 

Sur le papier, le champion du Mali abordera cette confrontation avec les faveurs du pronostic, surtout quand on sait que l’équipe de Sotuba est une habituée de la compétition. Certes, les Blancs ont enregistré quelques départs, dont celui de leur emblématique gardien Djigui Diarra (Young Africans SC, Tanzanie), des défenseurs Issaka Samaké (Horoya), Yacouba Doumbia (JS Kabilye, Algérie) et de l’ailier Demba Diallo (Manisa FK, Turquie), mais cette situation ne devrait affecter le groupe, d’autant que la direction du club a recruté près d’une dizaine de joueurs et pas des moindres.

Parmi les éléments recrutés par les champions du Mali, on peut citer les gardiens de but Drissa Kouyaté (ex- Nouadhibou, Mauritanie) et Mohamed Niaré (ex-Génération, Sénégal), les défenseurs Ismaël Simpara (ex-Génération foot, Sénégal), et Issa Diouf (ex-Génération, Sénégal), les milieux de terrain Aboubacar Koné (USC Kita) et Moussa Diakité (ex-JS Kairouan, Tunisie), les attaquants Abou Haïdara (AS Médiane de Sikasso), Abdramane Traoré (ex-LC BA), Mamadou Diakité (ASAC) et Adama Ouédraogo (ex-Guidars).

En cas de qualification contre l’AS Sonabel, le Stade malien retrouvera le Horoya au deuxième tour pour une place en phase de poules. Le nouvel entraîneur des Blancs, le Français Jean Christophe Gratecap insiste sur la nécessité pour ses joueurs de marquer pour espérer se qualifier. «Nous devons battre impérativement notre adversaire pour avoir le ticket du deuxième tour qui s’annonce très difficile contre une très belle équipe du Horoya de Guinée. Il faut que les joueurs jouent en équipe et non en solo, en clair, il faut marquer des buts et gagner», martèle le technicien français.

«Quelques jours après mon arrivée, j’ai mis une organisation en place à laquelle les joueurs ont adhéré et je peux assurer que le contact se passe très bien avec les joueurs et avec le comité directeur du Stade malien. C’est avec cette bonne ambiance que nous partons combattre cette équipe et arracher les trois points», promet l’entraîneur stadiste.

«Nous sommes prêts, je sais que l’adversaire à un potentiel offensive intéressant, il faut donc faire attention. Nous devons être bons sur les attaques rapides et être efficaces devant les buts. Le match sera très disputé, je n’arrête pas de dire aux jeunes de prendre très au sérieux cette équipe qui n’a rien à perdre et qui va jouer sans complexe», prévient Jean Christophe Gratecap. «Les supporters attendent que nous nous qualifions pour la phase finale, nous allons donner le meilleur de nous-mêmes. Dans tous les cas, l’objectif reste la phase de groupes et tout sera mis en œuvre pour offrir ce moment de joie et de bonheur aux supporters», annonce Jean Christophe Gratecap.

À l’instar du nouvel entraîneur, le coordinateur général du Stade malien affiche également son optimisme. «Nous avons des nouveaux joueurs et un nouvel entraîneur et je peux dire que le groupe est prêt à offrir la qualification aux supporters du club et aux Maliens. Le groupe est majoritairement composé de jeunes mais qui sont pétris de talent, nous sommes prêts pour la campagne», déclare Cheick Diallo, tout en déplorant le manque de soutien de la Fédération malienne de football (Femafoot) et des autorités. «L’assistance de l’état et de la Fédération malienne de football nous manque cruellement. Nous avons un football amateur et nous devrons avoir leur soutien.

Pour le moment, on n’a pas abordé le sujet de primes spéciales pour l’équipe en cas de qualification pour la phase de poule, mais si les jeunes arrivent à entrer dans le Top 16, il y aura des surprises, c’est une certitude», promet Cheick Diallo. Le capitaine du Stade malien, Mamadou Doumbia s’attend à un match difficile, mais martèle que la victoire est le seul mot d’ordre du groupe. «Nous allons tout faire pour gagner cette première manche et aborder sereinement le deuxième acte à domicile.

Il y a beaucoup de nouveaux joueurs dans l’effectif et nous avons également un nouvel entraîneur, mais nous partons confiants et surtout déterminés à faire quelque chose de grand cette année», dit sans détours Mamadou Doumbia qui retrouve la pelouse après plusieurs mois d’absence pour cause de blessure. La délégation du Stade malien, composée de 25 personnes dont 18 joueurs, est arrivée hier dans la soirée à Yaoundé. Les joueurs de Jean Christophe Gratecap feront la traditionnelle reconnaissance de terrain aujourd’hui.

Djènèba BAGAYOKO

Samedi 11 septembre au stade Ahmadou Ahidjo (Cameroun)

15h : AS Sonabel-Stade malien

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct