Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Libération d’Amadou Haya Sanogo et coaccusés : Attention Kati se rapproche de Bamako

La chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Bamako a mis en liberté Amadou Haya Sanogo et ses coaccusés le mardi 28 janvier 2020.

Le 28 janvier fait désormais partie des dates mémorables d’Amadou Haya Sanogo et coaccusés.

En effet, c’est le mardi 28 janvier 2020 que la Chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Bamako a décidé leur libération après avoir passé près de 7 ans en prison.

Le procès renvoyé sine die à Sikasso en 2016 s’est enfin tenu à Bamako en 2020. Le mardi dernier, le procès avait été mis en délibéré pour ce mardi 28 janvier et le verdict est enfin tombé ce jour. Ils sont tous libres.

” On ne peut parler ni de grâce présidentielle, ni d’amnistie. La Chambre d’accusation a décidé selon le droit. Car, conformément à l’article 135 du code de procédure pénale, en aucun cas, le délai de détention provisoire ne peut dépasser les trois ans. Or, ça fait 7 ans que nous sommes en prison“, a précisé l’avocat des accusés.

Pour rappel, le Général Sanogo a été arrêté le mercredi 27 novembre 2013.  Lui et ses compagnons étaient accusés d’assassinat et de complicité d’assassinat dans l’affaire dite des bérets rouges.

A l’époque, le Président de la République s’est réjoui et a affirmé que ” Kati ne fera plus peur à Bamako “. Avec cette libération, Bamako s’est-il rassuré que Kati ne lui fera plus peur ?

En tout cas, un adage de chez nous dit : “quelque soit la vieillesse d’un ancien sac de piment, il détient toujours de quoi faire éternuer”.

Alors, attention, Kati se rapproche de Bamako. Mieux, l’ombre de Kati plane sur Koulouba. Surtout que la situation générale est critique.

Yacouba TRAORE

Source: Zénith Balé

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct