Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

“Le Sablier” : l’ex-otage québécoise Edith Blais raconte ses 450 jours de captivité dans le Sahara

Otage au Mali pendant 15 mois, la Canadienne Edith Blais revient sur sa captivité dans un livre confession. Un an après sa libération, celle qui rencontra Sophie Pétronin en détention sort de son silence pour raconter son calvaire dans Le sablier, jusqu’à sa folle évasion.

C’est une histoire incroyable que raconte Edith Blais dans ce livre : celui de son enlèvement, pendant 450 jours, 15 mois, par un groupe intégriste lié à Al-Qaïda dans le désert du Sahara. Imaginez, 450 jours à ne rien faire, ou presque, à vivre dans une angoisse quotidienne de ne pas sortir vivante de ce cauchemar, à supporter les difficiles conditions de vie dans le désert… Jusqu’à cette évasion rocambolesque qui lui permet de retrouver sa liberté. Une histoire qui se termine bien, mais qui aurait pu finir tragiquement. Le sablier, c’est le titre de son livre, parce que pendant 450 jours, sa vie s’est égrainée comme des grains de sable dans un sablier.

Une jeune femme aventurière et un brin idéaliste
Édith Blais n’a que 36 ans, mais elle a pas mal bourlingué dans sa vie : des voyages, elle en a fait un peu partout sur la planète, l’ouest canadien, la Californie, l’Amérique centrale. Éprise de liberté et d’aventures, elle aime aller à la rencontre des autres. Adepte de la simplicité volontaire et grande amoureuse de la nature, la jeune femme a peu de besoins, se tient loin de nos sociétés de consommation et n’a pas peur de voyager dans un minimum de confort. Pendant un an d’ailleurs, elle marchera pieds nus durant l’un de ses périples. … suite de l’article sur TV5

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct