Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le ministre de l’élevage interpellé : Abattage d’ânes par des Chinois à Sanankoroba

 chair viande humaine boucherieLe scandale des ânes abattus à Sanankoroba va-t-il avoir des répercussions négatives sur l’amitié entre les peuples maliens et chinois ? Le député élu en Commune VI, l’honorable Bafotigui Diallo, révélateur de l’affaire de l’engrais frelaté, ne s’est même posé la question. Il vient d’interpeller le ministre de l’Elevage et de la Pêche. C’est chaud devant.

 

Quoiqu’interdit par les textes en vigueur, une entreprise chinoise s’adonne à l’abattage clandestin d’ânes à Sanankoroba, à quelque 35 km de Bamako sur la route de Sikasso. Face à cette situation qui inquiète plus d’un, l’un des députés élus en Commune VI, l’honorable Bafotigui Diallo, a saisi le lundi le bureau de l’Assemblée nationale par des questions écrites à l’attention du ministre de l’Elevage et de la Pêche, Dr. Nango Dembélé, pour des explications.

Relevant du cercle de Kati, le village de Sanankoroba possède un abattoir depuis quelques mois. Construit par une entreprise chinoise, cette unité est la plus moderne de tout le pays. Dans cet abattoir, ce ne sont pas des bœufs ni des moutons et encore moins des chèvres qui sont abattus, mais exclusivement des ânes.

Pourtant, l’arrêté interministériel n°7028/MRNE-MSPAS du 22 décembre 1987, portant règlementation de l’inspection sanitaire et de salubrité des produits d’origine animale destinés à l’alimentation humaine au Mali interdit l’espèce asine dans les animaux de boucherie.

Selon des sources, près de 300 ânes sont abattus chaque jour dans cette unité chinoise et le produit est exporté directement en Chine. Pour tirer cette situation au clair, l’élu en Commune VI Bafotigui Diallo a saisi le lundi 18 avril le bureau de l’Assemblée nationale d’un questionnaire à l’attention du ministre de l’Elevage et de la Pêche.

Dans sa correspondance, le député rappelle au ministre le rôle important de l’âne dans les zones agricoles et partout ailleurs à travers le pays.

Bête de somme

“Dans le Sud du Mali, chaque famille paysanne a une charrette surtout dans les zones cotonnières où l’âne est utilisé pour le transport des fumures organiques dans les champs, le transport du coton du champ à la maison et de la maison à la place de vente du coton. Dans les régions du Nord, l’âne tire de l’eau du puits à grand diamètre et la transporte à la maison. C’est aussi l’âne qui assure la plus grande partie du transport dans les régions du Nord. L’âne, attelé, monté ou bâté, est depuis tout temps utilisé comme moyen de transport au Mali. C’est donc un moyen de production inestimable dans le contexte malien”, souligne l’honorable Diallo.

Les ânes abattus par des Chinois, selon le député dans son questionnaire seraient importés de la Mauritanie d’où sa question de savoir “pourquoi les Chinois n’ont pas construit ce grand abattoir en Mauritanie où il y a le port pour l’acheminement rapide de cette viande en Chine ?

Quelle est la durée de gestation de l’âne ?”

Le député révélateur du scandale des engrais frelaté, a joint à sa correspondance des preuves qu’il a eu sur le terrain, notamment les photos des ânes prêts à être abattus, les containers de viande d’âne et la viande d’âne.

Le ministre Nango Dembélé devra répondre au questionnaire de l’élu au plus tard dans 15 jours. D’abord, le document doit être publié dans le Journal officiel avant qu’il ne soit transmis au ministre concerné. Les réponses de ce dernier seront également publiées dans le Journal officiel, et le sujet doit être à l’ordre du jour du conseil des ministres qui suit directement.

Affaire à suivre.

Maliki Diallo

Source : l’indicateur du renouveau

avatar
12 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Guemba ToureLaye DiawaraModibo SeretaAmadou Sy KoneDamiss Dit Gallé Recent comment authors
  Subscribe  
newest oldest most voted
Notify of
Cheickoumar Sylla
Guest

Arrêté

Fofana Gaye
Guest

Ah non pas au Mali,cmmt sa

Moussa Konare
Guest

Il y a plus de six mois que les chinois en complicité avec les Maliens sont entrain d’abatre les ânes sans respecter aucune moi ni convention.Nos minables autorités voient et laissent les fraudeurs sinon être en complicité pour telle pratique dans notre pays.

Guemba Toure
Guest

Qu’est ce qu’ils font avec les ânes ???

Modibo Sereta
Guest

Ils bouffent mon cher

Yaya Tounkara
Guest

Vaut mieux faire l’élevage des ânes et leur vendre au lieu de critiquer les chinois qui nous ont tout faciliter jusqu’à présent

Moussa Konare
Guest

Les animaux ne meritent pas les maltretances.Pour votre infos ils vendent les peaux d ânes aux chinois.Il y a six mois le Mali n avait que 3 millions d ânes et les activités principales de villages sont centrés sur les ânes.

Damiss Dit Gallé
Guest

Pareil à Ségou…ils peuvent abattre plus 50 par semaine.

Damiss Dit Gallé
Guest

Pareil à Ségou…ils peuvent abattre plus 50 par semaine.

Damiss Dit Gallé
Guest

Pareil à Ségou…ils peuvent abattre plus 50 par semaine.

Amadou Sy Kone
Guest

chacun a son gout qu’il les laissent manger

Laye Diawara
Guest

Pourquoi

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct