Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

La CEDEAO forme des imams et maitres des écoles coraniques sur la lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation

Bamako, Mali, le 19 mars 2021. Fin de la formation de vingt (20) jours initiée par le Département Éducation, Science et Culture de la CEDEAO (Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest) depuis le 1er mars 2021, à l’attention des imams, prêcheurs et maîtres des écoles medersa et coraniques du Mali. Cette formation avait pour thème : « Prévention de l’extrémisme violent et la radicalisation dans l’espace CEDEAO ».

 

L’objectif de cette formation était de renforcer les capacités des imams, prêcheurs et maîtres des écoles medersa et coraniques sur la lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation dans l’espace communautaire, par l’amélioration des contenus éducatifs des enseignements et des prêches destinés aux jeunes.

Cette formation a pris fin sur une série de recommandations formulées par les participants, notamment la démultiplication des sessions de formation à l’endroit d’autres imams, maîtres coraniques et de médersas ; la prise en compte d’autres acteurs sociaux (les femmes, personnes ressources et leaders religieux) dans ce type d’activités ; la traduction du Manuel de référence de la CEDEAO dans les langues les plus parlées de la Communauté ; la mise en place d’un réseau des leaders religieux de l’espace CEDEAO pour la paix et l’extension de la formation à tous les pays de la CEDEAO.

Le Commissaire Mamadou Traoré en charge de l’Industrie et de la Promotion du Secteur Privé de la Commission de la CEDEAO assurant l’intérim du Commissaire chargé de l’Education, de la Science et de la Culture, a, dans son allocution lors de la cérémonie de clôture du séminaire de formation, indiqué que cet atelier est un programme mis en place par la CEDEAO depuis 2017 avec pour objectif de contribuer à la consolidation de la paix en Afrique de l’Ouest.

Il vise principalement à outiller les leaders religieux sur l’éducation à la culture de la paix, tout en mettant en avant le rôle qu’ils peuvent jouer pour la paix et le vivre ensemble dans la Région. Le Commissaire Traoré a par ailleurs témoigné la gratitude de la CEDEAO aux autorités maliennes, mais aussi aux formateurs, superviseurs et imams pour leur engagement dans la réussite de cette formation.

Intervenant au nom de son Ministre Mahamadou Koné en charge des Affaires religieuses et du Culte, le Chef de Cabinet Damé SECK a exprimé toute la reconnaissance de son pays à la Commission de la CEDEAO pour avoir initier cette formation à un moment où la problématique de l’extrémisme violent est plus que jamais d’actualité dans l’espace régional.

Le représentant du Président du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM), Chérif Ousmane Madani Haidara, a, quant à lui, demandé aux Imams et maîtres des écoles medersa, de prêcher la tolérance, la solidarité, la cohabitation inter-religieuse, la fraternité, en un mot, la cohésion sociale dans leurs activités de tous les jours notamment les prêches en direction de la jeunesse malienne.

Précisons que ce programme de formation a été mis en place pour couvrir quatre Etats membres de la CEDEAO, notamment le Burkina Faso, le Niger, le Nigéria et le Mali. Avant le Mali, le Burkina Faso, le Nigéria et le Niger ont déjà bénéficié de ces formations, respectivement en 2020, 2019 et 2018.

Source : CEDEAO

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct