Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Justice : séisme à l’URD

Avec des mandats d’arrêt internationaux lancés contre deux de leurs camarades, c’est la débandade chez certains militants de l’Union pour la République et la Démocratie URD. Mais à quelque chose malheur est bon, dit un adage. Le parti de feu Soumaila Cissé qui était au bord de l’implosion pourrait guérir de ses plaies. En effet, Boubou Cissé, ancien premier ministre, et Mamadou Igor Diarra, ancien ministre de l’économie, ont adhéré à l’URD en 2021. Mais le parti ne s’est jamais bien porté avec leur arrivée.


Malheureusement la justice malienne vient de lancer des mandats d’arrêt internationaux contre plusieurs personnalités dans le cadre de l’enquête sur des présumés détournements de bien publics. Et dans le box des accusés, il y’a les deux nouveaux cadres du parti de la poignée de main, c’est à dire Boubou Cissé et Mamadou Igor Diarra. Les deux hommes ne partagent pas leur adhésion à un parti politique lourd. Ils ont eu tous les deux à gérer le portefeuille du ministère de l’économie et des finances sous le président déchu Ibrahim Boubacar Keita.
Cette poursuivre est un séisme pour ceux qui avaient entrepris une lutte intestine au sein de l’URD afin de renverser le président par intérim le Pr Salikou Sanogo. Cette dissidence dont fait partie Mamadou Mamadou Igor Diarra et Boubou Cissé est en justice dans le règlement d’un différend autour du leadership du parti . Le bureau parallèle qu’ils ont mis en place pour faire pièce à l’autorité de Salikou Sanogo est dirigé par Gouagnon Coulibaly, un cadre chevronné du parti. La question est de savoir ce qui adviendra de cette dissidence, puisque Mamadou Igor Diarra et Boubou Cissé font partie des principaux bailleurs de fonds. Avec les mandats d’arrêt lancés contre ces deux hommes , le clivage au sein de l’URD est appelé à disparaitre.
En réalité, les frondeurs contre Salikou voulaient préparer le terrain à la candidature de Boubou Cissé à la prochaine présidentielle. On pense surtout que le vieux Salikou Sanogo est plutôt favorable à Me Demba Traoré qui souhaite être aussi le candidat du parti.

Pour certains, les velléités de Mamadou Igor Diarra pour la candidature de l’URD à la présidentielle ne sont autres qu’un subterfuge visant à fractionner les voies pour favoriser Boubou Cissé.
Selon ce schéma, Igor se porte candidat à la candidature pour ensuite soutenir Boubou Cissé. D’ailleurs, Igor et Boubou Cissé étaient tous les deux parmi les signataires d’une pétition visant à débarquer Salikou Sanogo.

AD

Source: La Sirène

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct