Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Journée de l’Enfant africain : Le Mali commémore la 31ème édition !

A l’instar des autres pays africains, le Mali a célébré, ce jeudi 16 juin 2022, la Journée de l’Enfant africain. Tenu à la cité des enfants, l’évènement était présidé par la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Wadidié Founè Coulibaly, en compagnie de Mme Sidibé Dédéou Ousmane, ministre de l’Education nationale et de plusieurs personnalités.

Pour cette année, le thème choisi porte sur « élimination des pratiques néfastes affectant les enfants : progrès en matière de politiques et de pratiques depuis 2013 ».La Journée de l’Enfant africain est un évènement annuel. Tenue le 16 juin de chaque année, elle vise à commémorer le massacre des enfants innocents de Soweto, en Afrique du Sud, le 16 juin 1976 par le régime de l’apartheid. Au-delà de cette commémoration, il s’agit, pour les Etats africains préoccupés du bien-être des enfants, de marquer un temps de réflexion sur les conditions de vie des enfants, mais de faire aussi le point sur la situation de violations des droits des enfants dans chaque pays.

« Le gouvernement du Mali reste toujours engagé pour assurer une meilleure protection des droits de tous les enfants et permettre à chaque fille et garçon de jouir pleinement ses droits. Mes remerciements vont à l’endroit de tous les partenaires qui œuvrent pour la promotion et la protection des droits des enfants », a déclaré la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Mme Wadidié Founè Coulibaly a saisi l’occasion pour adresser ses salutations au Président de la transition et aux membres du Gouvernement pour leur dévouement pour la sécurisation et l’éducation des enfants.

En effet, il convient de rappeler que cette célébration intervient dans une période où le Mali est confronté à une crise multidimensionnelle. Ainsi, de nombreux enfants n’ont pas acte de naissance. Certains ne vont plus à l’école. D’autres n’ont plus accès aux services de santé, de même qu’à une alimentation saine et à un logement décent. « La commémoration de cette journée offre à l’Etat et à ses partenaires l’occasion de faire le point sur les progrès réalisés depuis 2013 dans le cadre de l’élimination des pratiques néfastes affectant les enfants. Les autorités du Mali ont placé la protection de l’enfant au cœur des programmes de développement du pays », ajoute le ministre Founè Coulibaly, à l’occasion du lancement de cette Journée.

Aminata Diabaté, stagiaire

Source: Le Pays

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct