Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Général Amadou Haya Sanogo : «Je vous invite à attendre la fin des assises où le droit sera dit, rien que le droit»

C’est l’invite que le Général Amadou Haya Sanogo adresse à tous les Maliens à quelques heures de la réouverture de son procès aujourd’hui jeudi. Dans sa lettre (ci-dessous), il assure faire confiance à la Justice. Lisez plutôt !

Chers frères et sœurs, demain jeudi 11 mars 2021, qu’il plaise à dieu, le dossier dans lequel je suis impliqué ainsi que plusieurs de mes frères d’armes, ceux avec lesquels j’ai eu l’honneur, le privilège et la fierté de faire route avec, passent aux assises.

Des années durant, nous avons entendu et enduré des jugements hâtifs avec des verdicts de toute nature mais sans effets venant de personnes d’une intégrité morale en panne, d’une haine viscérale injustifiée à notre égard, au-delà, ont confirmé n’avoir qu’une mémoire aussi sélective que courte.

Des années durant, nos familles, proches et nous-mêmes sommes abstenus de tout commentaire. Et encore moins tomber dans des débats et réponses de bas étages.

Nos familles, proches et nous-mêmes croyons fermement à l’intégrité morale des hommes et femmes qui ont aujourd’hui la lourde mais noble tâche de rendre la justice. À cet égard, nous demandons à toutes et à tous d’observer le déroulement de ces assises jusqu’à terme dans la même sérénité avec la même hauteur.

Nos familles, nos proches et nous-mêmes rappelons à toutes et tous que dans une société, chaque personne a le droit de penser et d’avoir un avis sur toute question, et cela en toute liberté. Seulement, que les uns et les autres prennent du recul, d’avoir de la grandeur de personnalité afin de parvenir à associer à ce droit, le devoir et l’obligation de respecter pour l’autre, de ne point biffer des articles de droit comme la présomption d’innocence,etc.

En somme, avoir de l’égard pour la dignité humaine.Invitons les uns et les autres, quelle que soit leur conviction, point de vue, d’attendre avec patience et sagesse la fin des assises, de ne tenir compte que du seul verdict de ceux assermentés, qui ne diront que le droit, rien que le droit en toute conscience. Nous n’en doutons point.

Je me ferai le devoir de vous faire parvenir les grandes décisions tout au long, et par la même occasion, je vous donne l’assurance de vous faire parvenir au quotidien par les mêmes canaux, toutes informations en rapport à mon état physique, moral, ou tout autre projet qui pourrait éventuellement concerner la vie de votre fils, frère, ami, mari et père que je suis à court, moyen et long terme.

Paix, amour et considérations

(GÉNÉRAL SANOGO AMADOU HAYA)

Source : Nouvelle Libération

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct