Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Fonctionnement du secteur de la justice au Mali : La nécessité de prendre en compte des besoins des femmes

L’Hôtel de l’Amitié de Bamako a abrité, le lundi 20 décembre 2021, la cérémonie d’ouverture de la «Conférence sur de la prise en compte de la perspective genre et des besoins des femmes et des filles dans le fonctionnement du secteur de la justice ». Ladite conférence est organisée par le Ministère de la justice et des droits de l’Homme, avec l’appui de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali), à travers la Section des affaires judiciaires et pénitentiaires et la Section genre, l’ONU FEMMES et Mali Justice Project de l’USAID. L’objectif général de cette rencontre de deux jours est de contribuer à l’amélioration de l’Etat de droit, la prise en compte de l’aspect genre particulièrement les besoins des femmes, dans les prises de décision par le renforcement des capacités des personnels judiciaires et autres intervenants stratégiques de la justice dans ce  domaine.

La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le représentant du ministre de la justice et des droits de l’Homme, Mohamed Maouloud Najim, directeur national des affaires judiciaires et du sceau, en présence du représentant de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali), chef de la section des affaires judiciaires de la MINUSMA, Ahmed GHANEM, du Directeur de l’USAID Mali Justice Project (MJP), Me Jean H. Lavoie et d’autres personnalités.

Dans ces mots de bienvenue, le représentant de la MINUSMA, chef de la section des affaires judiciaires de la MINUSMA, Ahmed GHANEM, a fait savoir que cette conférence a pour objectif général de contribuer à l’amélioration de l’Etat de droit, la prise en compte de l’aspect genre particulièrement les besoins des femmes, dans les prises de décision par le renforcement des capacités des personnels judiciaires et autres intervenants stratégiques de la justice dans ce  domaine. « Plus spécifiquement, nous espérons que la conférence permettra de favoriser une meilleure prise de conscience de l’importance de prendre en compte l’aspect genre particulièrement les besoins des femmes et de filles dans le domaine de la justice ; un échange fructueux entre les parties prenantes du secteur de la justice au Mali sur le renforcement du rôle du personnel judiciaire féminin dans les instances de décisions et de nomination ; ainsi que l’accroissement de l’accès à la justice des femmes et des filles dans toutes les juridictions du pays », a-t-il dit.

A sa suite, le Directeur de l’USAID Mali Justice Project (MJP), Me Jean H. Lavoie, a indiqué que le problème genre est extrêmement important. Selon lui, le dialogue dans la résolution des conflits est également important. Le rôle de la femme dans ce processus, dit-il, est tout aussi important. « Nous sommes ici pour travailler et accompagner afin de trouver des solutions communes qui puissent prendre en compte des préoccupations des Maliens », a-t-il dit.

Quant au représentant du ministre de la justice et des droits de l’Homme, Mohamed Maouloud Najim, directeur national des affaires judiciaires et du sceau, il a mis l’accent sur la nécessité d’avancer dans la promotion effective des droits de la femme et de la fille à travers des thèmes sur l’importance de la perspective genre dans le secteur de la justice, la participation et la représentation des femmes dans le secteur de la justice : bilan et perspective, l’accès des femmes à la justice : défis et opportunités. Enfin, il s’est réjoui du fait que les différentes présentations durant la rencontre seront faites par les femmes.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct