Au cimetière d'Hamdallaye: ATT dans sa dernière demeure

Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Fin de règne pour un voleur d’or

Bamako, 22 novembre (AMAP) Nafou Traoré, as du cambriolage, spécialisé dans le vol d’or et d’argent, faisait des victimes dans les familles aisées des quartiers nantis, mais a fini par tomber dans la nasse de la police, à la suite de plusieurs plaintes, a appris l’AMAP.

Il aurait réussi, à lui seul, plus d’une centaine d’opérations dans plus de 500 familles, à travers le district de Bamako et ses environs. Il faisait irruption dans la chambre à coucher de ses victimes, sévissant, aussi bien, dans certains quartiers de la rive droite que de la rive gauche du fleuve Djoliba, dans le District de Bamako.

Ses zones de prédilection étaient les quartiers nantis de la ville, comme Baco-Djicoroni ACI, Kalabancoura-ACI, les 300-Logements, la Cité Unicef, Hamdallaye et Sotuba-ACI.

“Nous sommes des voleurs, nous sommes au nombre de sept. Nous  encerclons la maison. Le chef est resté dehors avec les autres, donnez-nous les bijoux ! ». Le voleur tenait les mêmes propos à ses victimes, dans toutes ses opérations, muni de barre de fer, d’un arrache-clou, d’un détecteur de métaux et, par-dessus tout, il s’exprimait toujours en français à ses victimes qui étaient de hauts cadres ou commerçants, indiquent des sources policières.

Aucune porte ne lui résistait et après ses passages, les victimes ont perdu des kilos d’or, en plus d’une centaine de millions de nos francs en espèces.

Il aurait vécu, ainsi, pendant cinq bonnes années dans cette activité criminelle de vol, pour un préjudice estimé à des centaines de millions, avant de tomber dans les filets des éléments du commissaire Mamadou Mounkoro.

Au commissariat de Kalabancoro-Koulouba, notre source explique que, quelques jours avant son interpellation, les policiers ont été saisis d’une plainte déposée contre le suspect numéro 1, Nafou Traoré, qui n’avait été identifié que de vue et par son mode opératoire. La plainte faisait suite à un cas de vol et cambriolage de maison.

Dans cette affaire, comme dans d’autres du genre, Nafou avait cambriolé le domicile d’un particulier, une victime de plus. Cette dernière avait été dépossédée de plus de 5 kg de bijoux en or. Doté d’une technique dont il est seul à avoir le secret, le bandit avait réussi à cambrioler alors que les limiers étaient, déjà, à ses trousses.

Les policiers de la brigade des recherches du commissariat de Kalabancoro-Koulouba n’ont pas mis beaucoup de temps avant de mettre la main sur lui. En moins de 48 h, le cambrioleur a été interpellé, à la suite d’une opération piégée, à travers des appels téléphoniques dans le secteur il sévissait.

C’est ainsi que la police mit fin à son règne de cambrioleur de maison. Il fut interpellé et conduit, manu militari, au commissariat pour une audition sommaire. Les enquêtes établiront, plus tard, que depuis 2015, l’homme était impliqué dans d’autres affaires de cambriolage. Il serait un ancien secrétaire général d’une association estudiantine.

Depuis lors, il croupit derrière les barreaux, le temps d’être fixé sur son sort.

TC/OD/MD (AMAP)

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct