Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Festival du Wassulu : Rendez-vous du 8 au 10 avtil à Yanfolila

La 4è édition du Festival international de Wassulu (Fiwa) est prévu du 8 au 10 avril 2021 à Yanfolila. Durant 3 jours, la contrée vibrera au rythme de la musique malienne mais aussi à travers l’organisation d’autres activités, notamment la vente de produits artisanaux, les conférence et les découvertes.

La star malienne Oumou Sangaré et d’autres artistes de renom égayeront le public avec des notes musicales. On peut retenir, entre autres, Safi Diabaté, le célèbre joueur de « Donso N’goni», Madou Sangaré, Tartit et la troupe traditionnelle du Wassulu.
L’information a été donnée, jeudi dernier dans un hôtel de la place, lors d’une conférence de presse animée par l’initiatrice de l’événement, la diva Oumou Sangaré et Almamy Kouressy, représentant le ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme.

Dans ses propos liminaires, Oumou Sangaré a simplement expliqué que l’histoire du Fiwa est une affaire de cœur. Pour la conférencière, la Covid-19 impose certes un format réduit, mais le Fiwa reste un projet de développement et un événement fédérateur qui permet de créer un esprit de cohésion en vue de booster le développement local. Selon elle, le Fiwa va se tenir mais surtout s’inscrire dans la riposte contre le coronavirus. Oumou Sangaré a salué l’engagement de la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme qui a souhaité la tenue de cette édition, dont l’organisation n’était pas encore précise.

«J’étais sceptique avant l’entretien qu’elle nous a accordé dans le cadre de l’organisation du Fiwa. Mais la ministre m’a exhorté à ne pas laisser mourir la culture», a-t-elle rapporté.
«Nonobstant donc la crise, nous allons tenir ce rendez-vous culturel pour renforcer la cohésion sociale et booster le développement local». La conférencière a également rappelé l’attachement des femmes du Wassulu au Fiwa. Pour elle, il est clair que la tenue de cet événement s’inscrit dans le respect d’une tradition incrustée dans l’agenda culturel du Wassulu.

Enfin, Oumou Sangaré a invité toutes les communes du Wassulu, ses fans, tous les férus de musique malienne à se joindre au Festival en vue de promouvoir la cohésion sociale et le développement du Wassulu.
Quant à Almamy Kouressy, lui aussi expliqué que le Fiwa est un projet fédérateur et de cohésion sociale.

Il est nécessaire de le tenir malgré la crise sanitaire pour fidéliser le public. «On ne pouvait pas refuser d’organiser ce grand rendez-vous culturel qui ouvre également les portes de la circonscription au tourisme. Cet événement demeure en bonne place dans l’Agenda culturel du ministère en charge de la Culture », a expliqué le conférencier. Il a insisté sur l’accompagnement du département et particulièrement celui de la ministre pour la réussite de l’édition de cette année.

Amadou SOW

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct