Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Edito : Gardons la tête froide !

Depuis que la phase de la rectification de la trajectoire de la Transition a été enclenchée par le duo Assimi-Choguel, l’honneur et la dignité du Mali et des Maliens ont été restaurés. Malgré le poids des sanctions sévères et injustes de la Cedeao et de l’Uemoa, les Maliens sont restés unis dernière les autorités. Et, un nouvel ordre mondial est en train de se dessiner au Mali grâce à la bravoure, et l’union du vaillant peuple du Mali et de leurs jeunes dirigeants. Mais cet élan de solidarité et d’union des Maliens a été écorché par deux événements (le vote de la nouvelle loi et l’extermination des populations du cercle de Bankass par les forces du mal) dans ces derniers jours.

En effet, le vote du texte de la nouvelle loi électorale avec 92 amendements par les membres du Conseil national de la Transition(CNT) a malheureusement étalé au grand jour des malentendus entre le gouvernement et le CNT qui ont suscité de la peur chez certains. Mais, il ne doit pas y avoir de feu dans la demeure. Car, le CNT a joué son rôle et a accompli son devoir régalien. C’est cet esprit républicain que nous devons avoir, personne ne désavoue personne car le CNT est libre vis-à-vis de l’Exécutif et dujudiciaire… Voici simplement le jeu de la démocratie. Que les autorités de la transition ne cèdent au piège de la division de leurs soi-disant partisans de la politique du tube digestif.

A ceux-ci, la France, la Cedeao, tous les pays que la France entraine avec elle pour faire du mal au Mali, ne pourront rien contre nous tant que nous restons soudés. Il faudra que les gens se ressaisissent très vite et qu’ils cherchent à marcher dans la même direction pour l’intérêt du pays. Ceux qui cherchent à créer la division entre les institutions de la république sont nos pires ennemis. Les querelles stériles risquent de remettre en cause tous les acquis de la révolte populaire qui verra son couronnement dans moins de deux (2) ans. Celui qui cherche à briser le tandem Assimi- Choguel ne fait pas du mal à ces deux-là, mais à la stabilité du Mali. Nous n’avons pas besoin d’éternel recommencement, tout ce qui ne contribue pas à mettre les gens ensemble doit être banni.

Ne cédons pas aussi au terrorisme, cette nouvelle arme des politiques antinatalistes financés par l’Hexagone pour dépeupler notre pays, le Mali, et le déposséder de ses terres et de ses ressources naturelles. Raser des villes et villages entièrement, brûler des céréales et tuer des animaux pour rendre à néant des civilisations n’ont pour objectif que de faire disparaître la vie dans ces régions pour les contrôler plus tard. Ces attaques barbares dans les villages de Diallassagou, Dianweli, Deguessagou et environs du cercle de Bankass, avec un bilan odieux de plus de 130 civils tués n’ont pour but que de saper le moral du peuple malien et démotiver nos FAMa. Restons sereins et déterminés ; la victoire est certaine. Que le bon Dieu accorde le Paradis à tous nos disparus (Ameen).

A.Touré

Source: Journal le Démocrate- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct