Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Du rififi au sein de la commission dite du football féminin : Le vice-président et dénonce…

Depuis plus de deux semaines, la commission dite du football féminin n’a plus son premier vice-président en la personne de Papa Seyan Keita, l’un des pionniers du football féminin au Mali et non moins président des Supers Lionnes d’Hamdallaye.

En effet Papa Seyan Keita a décidé de démissionner de cette commission pour dénoncer le favoritisme fait à certains clubs contre les autres, le mépris, clanisme, l’incompétence avérée du président nommé par Bavieux Touré. Mais la goûte d’eau qui a fait déborder le valse, c’est la mauvaise gestion du championnat récent, le non respect de l’équité sportive et surtout la gestion des fonds Covid-19 offerts par la FIFA. Sur les 270 millions FCFA, les 12 clubs ont reçu 72 millions FCFA soit 6 millions pour chaque club. Et depuis l’année dernière, les 198 millions FCFA restants sont restés dans la caisse du comité exécutif de la fédération malienne de football sans la moindre explication à présent. Pourtant selon le secrétaire général des Super Lionnes, le comité exécutif  avait promis de monter des projets dont tout le monde ignore aujourd’hui. Le président des Super Lionnes qui est l’un des pionniers du football féminin au Mali, a compris qu’il ne pouvait rester longtemps complice de cette situation malveillante. En réalité il a compris que le président nommé à la tête de cette commission n’est là que pour défendre les intérêts du président Bavieux Touré et sa petite bande et non le développement du football féminin. Selon nos informations à part quelque deux à trois personnes, aucun autre membre de la commission n’est informé des voyages à l’extérieur de l’équipe nationale. Et pire aucun télégramme n’est envoyé aux clubs pour les informer de la sélection de leurs joueuses en équipe nationale. Et Cette situation est prévisible du fait de son caractère illégal car en violation flagrante des statuts et règlement de la FEMAFOOT. Et pour cause cette commission dite du football ne devrait exister après presque deux ans de la mise en place du comité exécutif actuel le 29 août 2019 car selon les statuts, seule une assemblée générale peut mettre en place une ligue nationale du football professionnel et non une commission dont les membres sont nommés par la seule volonté du président du comité exécutif.

Said 

Source: Mutation

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct