Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Dilapidation de fonds publics : Le Ministre Hamadou Konaté dépasse les limites ?

S’il y a un ministre du Gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga qui dilapide les fonds publics au compte du desideratas de ceux qu’il convient d’appeler ex-rebelles, c’est bien Hamadou Konaté de la Solidarité et de l’Action Humanitaire.

Comme son nom l’indique, le Ministère  de la Solidarité et de l’Action Humanitaire (MSAH) ‘’élabore et met en œuvre la politique nationale dans les domaines de la lutte contre la pauvreté, du développement humain durable, de l’action et de la protection sociale et de la promotion des personnes âgées’’.

A ce titre, il est chargé notamment de l’élaboration et la mise en œuvre des politiques et stratégies appropriées en vue de réduire la pauvreté, de lutter contre l’exclusion sociale et contribuer au développement humain durable ; la conception et la mise en œuvre de mécanismes visant à renforcer la participation de la société civile aux actions de solidarité et d’intégration sociales ; la mise en place de systèmes de protection sociale en vue d’assurer aux individus et aux familles une couverture contre les risques sociaux, et l’élaboration et la mise en œuvre de politiques et mesures de promotion sociale des personnes âgées. S’y ajoutent la conception et la mise en œuvre des actions de promotion sociale des personnes handicapées, et la promotion et le développement de l’économie solidaire, en particulier des coopératives et des mutuelles.

Malheureusement, le détenteur actuel de ce poste a dévié le département de ses missions aux profits des individus déterminés à mettre à genou la République. Hamadou Konaté se livre aux jeux des ex-rebelles au détriment de la République qu’il est censé bâtir en luttant contre la pauvreté.

La corruption est cultivée désormais à ciel ouvert par ce département. Selon certaines sources bien introduites, il suffit que les « enfants gâtés de la République » exigent du ministre Konaté tel ou tel véhicule de haute gamme que celui-ci se plient à leurs injonctions. Ce, en mettant les ordres d’émission.

Ce sont des dizaines de véhicules, à coût de milliards de FCFA, qui sont allés aux mains de ces enfants entretenus qui, après un temps passé dans les hôtels huppés à Bamako, se déploient au Nord pour leurs actes scabreux.

C’est la dilapidation de l’argent public, de l’argent du contribuable malien, la corruption en bande organisée d’autant plus qu’on ne peut donner à manger à un enfant sans se lécher soi-même les doigts. C’est dommage qu’un ministre de la République, tel Hamadou Konaté, de surcroit un proche du la famille présidentielle du Mali, se livre à de telle pratique souvent condamnée, que combat pourtant le Président de la République.

Ce qu’il fait est pire que ce qu’on reproche aujourd’hui à l’honorable Karim Keita. Il ne sied pas de jeter par la fenêtre l’argent du contribuable à des individus dont le seul projet est de détruire la République.

D.C.A

Le Soft 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct