Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Dialogue sur le système alimentaire : Sasakawa Africa association et ses partenaires peaufinent la stratégie

La représentation de l’organisation non gouvernementale Sasakawa Africa Association (SAA) au Mali a initié, vendredi dernier, un atelier sur la Journée de dialogue national sur les systèmes alimentaires maliens. C’était en collaboration avec le ministère du Développement rural et le Forum régional universitaire pour le développement des capacités en agriculture (Ruforum).

 

Ce dialogue entend redéfinir les différents contours, aspects, voies et moyens permettant d’assurer la durabilité des systèmes alimentaires. Le but étant d’arriver à orienter les politiques et de participer à l’atteinte des résultats attendus du sommet des Nations unies sur les systèmes alimentaires.

C’est dans cette optique qu’un large éventail de parties prenantes des systèmes alimentaires de tous les États membres (gouvernement, parlementaires, jeunes militants, leaders communautaires, petits agriculteurs, scientifiques et autres acteurs du secteur privé) ont été invités à se rencontrer et dialoguer pour identifier les moyens adéquats permettant de rendre leurs systèmes alimentaires plus solides et plus équitables conduisant à faire des progrès concernant la réalisation de tous les Objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030.

«Les objectifs de Sasakawa Africa Association sont en droite ligne des objectifs du sommet des Nations unies sur les systèmes alimentaires et du présent dialogue national du Mali qui, tous les deux, seront focalisés autour de cinq axes prioritaires», a assuré Dr Sokona Dagnoko, directrice-pays de SAA.

Ces cinq axes prioritaires sont : garantir l’accès de tous à des aliments sains et nutritifs, passer à des modes de consommation durables, stimuler une production respectueuse de la nature, promouvoir des moyens de subsistance équitables et renforcer la résilience aux vulnérabilités, aux chocs et au stress.

«Les résolutions issues de ce dialogue national serviront non seulement à orienter les futures actions gouvernementales mais aussi à alimenter les débats et les résultats attendus du sommet des Nations unies sur les systèmes alimentaires», a ajouté Dr Sokona Dagnoko.

Soulignant la pertinence de la tenue de cet atelier, le ministre du Développement rural a soutenu que les politiques et stratégies mises en œuvre par le Mali peinent à relever les défis de souveraineté alimentaire. Pour y arriver, «le Mali doit repenser son système d’agriculture pour le rendre plus solide et plus équitable en matière de satisfaction des besoins de notre population», a estimé Modibo Keita.
Il a réaffirmé la volonté des autorités de la Transition à lutter contre la faim et la malnutrition.

Oumar SANKARÉ

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct