Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Des milliers de personnes manifestent à Bamako pour soutenir la Transition

Des milliers de personnes se sont rassemblées, , pendant plus deux heures, vendredi, à Bamako, sur le Boulevard de l’Indépendance, pour manifester leur soutien aux autorités de la Transition, a constaté sur place l’AMAP.

 

À l’appel de plusieurs organisations de la société civile, des jeunes, hommes, femmes et personnes âgées sont sortis massivement, sous un soleil ardent, pour exprimer leur opposition à toute tentative de pression sur les autorités de la Transition.

Certains manifestants arboraient des drapeaux maliens et russes et lançaient des slogans fustigeant la position de la France vis-à-vis de la Transition au Mali. On pouvait lire sur les bandeaux, entre autres, « Front du refus aux élections imposées. Le sursaut national, c’est ce 29 octobre où à jamais » ; « M5 RFP : le peuple malien et son armée, pour un Mali démocratique et laïc » ; « La refondation du Mali, gage d’élections crédibles et transparentes ».

Certaines banderoles indiquaient clairement que les manifestants sont venus d’un peu partout du Mali. Comme : « Kolokani dit oui à l’appel » ; « Le cercle de Djenné Région de Mopti apporte son soutien intégral à la Transition. Ensemble pour une Transition prolongée et pour une paix durable ! ».

Sous le son des vuvuzelas, les participants ne cachaient pas leur soutien à la coopération militaire avec la Russie. Ainsi, des manifestants brandissaient les drapeaux du Mali et de la Russie. Sur des pancartes, on pouvait retenir « Poutine, la voie de l’avenir » ; « Coopération Mali Turquie dans le cadre de la paix et la cohésion sociale » ; « C’est nous qui décidons, pas la France » ; « Chères Fama, le peuple est avec vous. Puisque la France a échoué. S’il le faut aller vers l’Algérie, l’Egypte, la Chine, la Turquie, la Russie pour nous sécuriser ! »

Ils lançaient en chœur des slogans en faveur de la prolongation de la Transition: « Trois ans ! Cinq ans ». « Pour rien au monde, nous n’allons laisser échapper cette unique opportunité de mettre notre pays sur les rails », a confié Aichata Sangaré, une manifestante de 45 ans.

OD/MD

Source : (AMAP)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct