Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Dense Bamako Danse 15e édition : Une nouveauté prévue le pour le public

En prélude à la 15e édition du festival Dense Bamako Danse prévu du 31 Octobre au 4 Novembre prochain, les organisateurs ont tenu une conférence de presse ce samedi, 27 Octobre 2018 au centre culturel Donko Seko de Bamako. Une occasion mise à profit par la directrice artistique, Kettly Noel, initiatrice de l’évènement, pour présenter le programme de cette 15e édition.


Apres 20 ans d’existence, le festival Dense Bamako Danse, à travers le nombre de spectacle et de créations présentés, est devenu l’une des plus importantes manifestations de Danse contemporaine et de spectacle vivant en Afrique. Regroupant tous les deux ans, les danseurs professionnels du continent et de l’Europe, le festival Dense Bamako Danse de cette édition, connaitra, selon les organisateurs, beaucoup des innovations et de spectacles. En effet, aux dires de la directrice artistique et initiatrice de l’évènement, Mme Kettly Noel, plusieurs danseurs et interprètes seront au centre de l’évènement autour du gigantesque projet de danse, Signifying Ghosts. Ils seront donc au total, a affirmé Mme Kettly, 9 danseurs interprètes africains et européens, une trentaine de spectacles, performances et concerts qui tiendront Bamako en haleine du mercredi 31 Octobre au Dimanche 4 Novembre.
Le spectacle se déroulera, selon le programme présenté, dans plusieurs endroits. Ainsi, c’est au Carrefour Kankou Moussa (station Shell, Daoudabougou) ou se tiendra, le 31 Octobre prochain, le premier spectacle Signifying Ghosts, par une démonstration de quatre chorégraphes de renommée internationale, dont l’Allemand Rapfaele Giovanola ; Nelisiwé Xaba (Sud-Afrique) ; Vera Sander (Cologne) et Kettly Noel du centre Donko Seko de Bamako qui revisiteront les propos de leurs œuvres respectives dans un processus de recherche.
«  Ensemble avec des danseurs (ses) de Donko Seko (Afrique), de Cocoon Dance et du ZZT Université de la danse contemporaine de Cologne (Europe), elles mettent en place un espace ouvert à la création et a l’échange, en plaçant leur travail dans un questionnement permanant à travers la perception et la vision de l’autre », lit-on dans le document.
Ce projet Signifying Ghosts, ont affirmé les conférenciers, est soutenu par le fond TURN de la fondation culturelle fédérale (Kulturstiftung des Bundes), la Ville de Bonn, le Ministère de la Culture et de la science de Rhénanie-du-Nord-Westphalie NRW, la loterie romande, le ThéatrePro-Valais et en coproduction avec le Goethe-institut (Fonds de coproduction international).
Au cours de la conférence, il a été aussi question de la concurrence entre la Danse traditionnelle et contemporaine. Pour les initiateurs du festival, la Danse contemporaine ne peut pas disparaître la danse traditionnelle. Toutefois, ils ont demandé aux pays africains, de revisiter et de revaloriser la danse traditionnelle au risque qu’elle ne disparaisse au profit de la danse moderne qui est mieux organisée selon eux.
Alors aux amateurs de la danse moderne, rendez-vous est donc pris pour ce 31 octobre à partir de 8H au carrefour Kankou Moussa vers la station Shell de Daoudabougou et la clôture du festival est prévue le 4 Novembre à partir de 16H à la rue 555 à Sokorodji en VI du district de Bamako.

Boubacar Kanouté.

Figaro Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct