Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Demande d’annulation de l’arrêté N°2022-0278/MTFPDS-SG –CNCFP Le SNESUP recadre l’UNTM !

Le Syndicat National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (SNESUP) recadre la plus grande syndicale du Mali, l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM)  suite à sa demande d’annulation de l’arrêté N°2022-0278/MTFPDS-SG-CNCFP.

A travers un communiqué par leur secrétaire général Abdou Mallé, le SENESUP s’est adressé à Mme le ministre du Travail et de la Fonction Publique Awa Paul Diallo relative à la demande d’annulation de l’UNTM de l’arrêté N°2022-0278/MTFPPDS-SG-CNCFP. Pour le secrétaire général de SNESUP, il affirme que la lettre de l’UNTM du 03 août 2022 relative à l’annulation de l’arrêté N°2022-0278/MTFPDS-SG-CNCFP du 22 février 2022 est juridiquement mal pensée et syndicalement inacceptable. ‘’ Toutefois, nous estimons, camarade secrétaire général de l’UNTM Yacouba Katilé que vous êtes en très mauvaise posture pour demander l’annulation de l’arrêté d’intégration des 11 agents à cause de votre cumul de fonctions avec la présidence du Conseil Economique et Social (institution du Mali) qui vous disqualifie   de toute activité syndicale’’, a-t-il déclaré. Il ajoute que le premier lot de 442 ont passé leur test d’aptitude professionnelle le 14 septembre 2019 et le second lot de 32 agents ont passé leur test d’aptitude professionnelle le 14 août 2021. ‘’ Nous savons que l’UNTM aussi a demandé l’intégration de certains agents de la santé dans la fonction publique. Toujours pour lui, les 11 agents constituent le dernier lot de 60 contractuels parmi les 502 travailleurs contractuels qui devaient intégrer la fonction publique conformément au protocole d’accord du 18 mai 2017 entre le SNESUP et le gouvernement du Mali. ‘’ La revendication du SNESUP relative à l’intégration dans la fonction publique des travailleurs contractuels de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique date de 12 ans, protocole d’accord du 22 janvier 2010’’, a dit M. Mallé et poursuit que le Syndicat National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a appris avec surprise et amertume la demande d’annulation de l’arrêté N°2022-0278/MTFPDS-SG-CNCFP du 22 février 2022 portant intégration dans la fonction publique de 11 agents contractuels de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique payés sur les budgets autonomes.

Le SNESUP et l’UNTM ne mangent pas sur la même table à cause de cet arrêté. Le SNESUP défend ses travailleurs et l’UNTM aussi pensent ces agents intégrés dans la fonction publique est anormale.

L’Union Nationale des Travailleurs du Mali a donné un ultimatum à l’Etat particulièrement au ministère du Travail et de la Fonction Publique d’annuler cet arrêté. L’ultimatum prend son terme à la fin de ce mois. Elle  pense que l’arrêté N°2022-0278/MTFPDS-SG-CNCFP du 22 février 2022 est fait des bases frauduleuses car n’ayant aucune légitimité  constitutionnelle et juridique. Il ajoute que cet arrêté ne peut que renforcer certains jeunes dans la conviction que les changements dont on parle ne sont que fictifs à cause d’une distribution de faveurs et de privilèges. ‘’Par voie de conséquence, son annulation s’impose pour éviter des réactions houleuses car il reproduit les improvisations du pouvoir défunt dans l’application du statut général des fonctionnaires négociés par l’UNTM par rapport à des catégories professionnelles.

Diak 

Source: L’Informateur

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct